Le cumin d’Alnif du Maroc

Le village de Alnif est situé dans le sud Maroc, à une altitude de 880 mètres dans une zone rocailleuse. Dans l’oasis, sont cultivés blé dur, dattes, amandes, oranges ou figues, mais les produits les plus intéressants de ce rude paysage aride sont le henné et le cumin.

Originaire d’Asie, les plants de cumin de cette zone sont très appréciés pour sa qualité et son arôme intense. Il est planté à la fin du mois de janvier et récolté entre la fin avril et début mai avant que la plante ait complètement mûri et perdu la plupart de ses graines. C’est pour cela qu’elle a cette couleur vert vif.

Le cumin est coupé manuellement à l’aide d’une faucille, monté en bottes et accroché sur un bâton pour sécher à l’ombre avant d’être battu pour libérer les graines. Ces dernières sont tamisées plusieurs fois en utilisant un conteneur de feuilles de palmier tissées, pour enlever la poussière, et de la paille fine. Ils peuvent se conserver jusqu’à deux ans. Ce sont généralement les femmes qui récoltent et traitent cet ingrédient fondamental de la cuisine marocaine.

Le cumin est utilisé pour préparer tajines, couscous et soupes traditionnelles, et est également apprécié avec les légumes et les viandes bouillies. Il a des propriétés curatives différentes et est utilisée en médecine traditionnelle pour traiter la toux, le rhume, la sinusite et les coliques.

Découvrir une sélection de recettes du Maroc et des recettes à base de cumin

Pour plus d’information voir le site de slowfoodfoundation.com