L’hôpital public ne doit plus être «un espace de tragédie», estime Macky Sall

Macky Sall, Président du Sénégal
Le Président du Sénégal, Macky Sall

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a ordonné un audit des services de néonatalité de tout le pays. Reconnaissant que le système de santé du Sénégal est obsolète, il a appelé à œuvrer afin que l’hôpital public ne soit plus un espace de tragédie.

En visite, ce vendredi 27 mai 2022, dans la ville de Tivaouane où a eu lieu l’incendie ayant coûté la vie à onze bébés, mercredi soir, le Président sénégalais, Macky Sall, a «ordonné que l’ensemble des services de néonatalité soient audités dans leurs installations». Demandant à ce que les équipements adéquats soient installés dans les hôpitaux, le dirigeant sénégalais a reconnu que «le système de santé est marqué par une obsolescence».

«Nous allons poursuivre cet effort de modernisation pour regarder ce qui ne va pas afin que l’hôpital ne soit plus un espace de désespoir ou de tragédie», a poursuivi le dirigeant, qui a écourté son séjour à Malabo, en Guinée Equatoriale, où il prenait part aux Sommets extraordinaires de l’Union Africaine sur les crises humanitaires, le terrorisme et les coups d’Etat. «Je voudrais en appeler à la responsabilité et la prise de conscience pour que chacun exerce son métier», a poursuivi le Président Sall, insistant sur «le respect de la déontologie».

Le chef de l’Etat dit avoir ordonné une mission de l’Inspection générale d’État en vue de contrôler la qualité des infrastructures dans les différentes structures sanitaires du pays». Jeudi soir, Macky Sall a limogé le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Ce dernier a été remplacé par Marie Khemesse Ngom Ndiaye. Trois jours de deuil national ont été décrétés. Les drapeaux sont en berne dans ce pays de plus de 17 millions d’habitants.