Sénégal : le ministre de la Santé emporté par le scandale des 11 bébés morts dans un incendie

Abdoulaye Diouf Sarr
Abdoulaye Diouf Sarr

Au Sénégal, le Président Macky Sall vient d’écourter le séjour au gouvernement de son ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Le scandale des 11 bébés morts dans l’incendie de ce mercredi a donc eu raison de ce dernier.

Abdoulaye Diouf Sarr, ministre sénégalais de la Santé, vient d’être limogé par le Président Macky Sall. «Le président de la République, par décret n° 2022-1171 du 26 mai 2022, a nommé Docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye, ministre de la Santé et de l’Action sociale, en remplacement de Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr», annonce un communiqué de la Présidence rendu public ce soir même.

Le scandale des 11 bébés morts dans l’incendie de l’hôpital Abdoul Aziz Sy de Tivaouane a donc eu raison de lui. Le Président Macky Sall a décidé de frapper fort, au plus haut niveau de la hiérarchie du ministère de la Santé. Depuis, le drame du décès de Astou Sokhna, à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga (Nord du Sénégal, à 74 kilomètres de Saint-Louis), il y a un peu moins de deux mois, ils étaient nombreux, ces Sénégalais qui condamnaient le laisser-aller dans les structures sanitaires du pays et appelaient à la fin de l’impunité. Cette nouvelle tragédie ne pouvait alors pas plus mal tomber. D’où les nombreuses récriminations des populations.

«C’est de la pure légèreté. Il faudrait de lourdes sanctions pour que ces travailleurs de la santé mesurent leurs responsabilités. Où était le personnel au moment du drame ? Comment peut-on laisser des enfants de cet âge, des nouveau-nés seuls au point d’en arriver là ?», s’est indignée, entre autres, Rokhyatou Fall, une ménagère.

Suffisant pour que Macky Sall tape du poing sur la table. Il n’y a plus qu’à attendre pour voir les nouvelles dispositions qui seront prises par le nouveau ministre pour corriger le tir.