L’Algérie se mobilise pour les réfugiés syriens

Alors que les combats font rage en Syrie, les Algériens accueillent des réfugiés syriens. Les autorités et la société se mobilisent pour venir en aide à ces 12 000 déplacés. L’hospitalité et la solidarité, pour ce Ramadan, sont au rendez-vous du côté algérien.

Le ministère algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales ainsi que celui de la Solidarité nationale et de la Famille, ont finalement entériné les recommandations d’aide aux réfugiés syriens. La réunion entre ces deux ministère visait à « apporter les solutions humanitaires adaptées à la situation des réfugiés syriens », d’après l’AFP. Les ministères ont donc indiqué la « prise en charge par chaque wilaya (département, ndlr) avec la concours de la Sûreté nationale, du Croissant-Rouge algérien (CRA), de la Protection civile, des scouts musulmans algériens et éventuellement de la société civile, de toutes les personnes qui sont sans-abris pour leur offrir un hébergement décent et de la nourriture. »

D’autres mesures seront visiblement bientôt mises en œuvre pour faire face à l’afflux de réfugiés. L’Algérie est une destination privilégiée pour les Syriens, qui n’ont pas besoin de visa pour se rendre dans ce pays.

Mobilisation générale

Toute la société se mobilise pour ces Syriens afin qu’ils puissent poursuivre leur exil et leur Ramadan dans les meilleures conditions.

Le secrétaire général du Croissant-Rouge algérien, Lahcène Bouchakour, a par exemple annoncé à l’APS qu’« un centre d’accueil situé à Sidi Fredj a été aménagé pour prêter assistance aux réfugiés ». Des ONG ont également déjà commencé à assurer l’iftar (repas de rupture du jeûne) pour des familles de réfugiés. Les scouts musulmans, selon El Watan, auraient distribué 3 700 repas chauds, rien qu’à Alger.

La Fondation de l’émir Abdelkader, dans un communiqué, a quant à elle appelé les Algériens à une plus grande solidarité envers les « frères syriens ». En effet, l’émir Abdelkader, figure mythique de la lutte contre les Français, est mort en exil à Damas en 1883. C’est donc l’occasion de rendre la pareille aux Syriens.

Les liens entre les deux peuples ont toujours été vivaces, et de nombreux Algériens vivaient en Syrie avant le conflit. Un millier d’entre eux sont d’ailleurs rentrés récemment au pays, selon les dernières déclarations du ministère algérien des Affaires étrangères. Pour ce mois de Ramadan, les Algériens font véritablement preuve d’une solidarité exemplaire envers le peuple syrien, empêtré dans un conflit féroce depuis plusieurs mois.

Lire aussi :

 Les Algériens de Paris célèbrent le 50e anniversaire de l’indépendance

 Joyeux ramadan