Kenya : la situation à Haïti au cœur de la visite de William Ruto aux États-Unis


Lecture 3 min.
William Ruto, président du Kenya
William Ruto, président du Kenya

Le Président kényan, William Ruto, est annoncé en visite aux États-Unis au moment où son pays se prépare à envoyer des policiers en Haïti pour y diriger une mission multinationale. Ce pays des Caraïbes est en proie à des scènes d’une rare violence.

William Ruto, président de la République kényane, sera reçu à Washington, jeudi pour une visite d’État. Ce déplacement est annoncé depuis le mois de février, et coïncide avec la volonté de déploiement des premiers policiers kényans en Haïti. Un contingent qui entre dans le cadre d’une force multinationale avec pour objectif de rétablir l’ordre dans ce pays des Caraïbes où les gangs ont fini d’instaurer leurs lois.

Ruto veut davantage de soutien de la part  de Washington

Si le Kenya a accepté de prendre la tête de cette mission, les différentes chambres parlementaires tardent à valider ce déploiement de policiers kényans. Pourtant, la mission a été validée en octobre par le Conseil de sécurité de l’ONU avec le soutien financier et logistique des États-Unis. Un premier contingent de policiers kényans est annoncé sur l’île, cette semaine. Auparavant, Washington a annoncé avoir envoyé des personnels civils en Haïti.

Sous contrat, ce personnel est accompagné de matériel et de fournitures déployés à l’aéroport de Port-au-Prince. Ce déploiement visait à préparer l’arrivée de la force. Les États-Unis ont promis plus de 300 millions de dollars de soutien à cette force multinationale, seulement, William Ruto veut que Washington fasse pression pour réduire au maximum les flux d’armes vers Haïti. D’autant qu’il, est établi que des armes sont en provenance des ports américains.

Le déploiement des policiers kényans attaqué en justice

Il y a quelques jours, un nouveau recours en justice a été déposé contre le déploiement de 1 000 policiers kényans en Haïti. Ce déploiement, prévu dans le cadre d’une mission de maintien de la paix soutenue par l’ONU, fait face à une nouvelle contestation juridique. Celle-ci a été introduite par un ancien haut responsable de la police kényane et vise à annuler cette décision prise les autorités kényanes. Ce responsable se base sur « l’illégalité et l’inconstitutionnalité de cette mission » pour l’attaquer en justice.

Début mars, un accord a été signé entre le Nairobi et Port-au-Prince pour l’envoi de policiers kényans en Haïti. Ce pays des Caraïbes est en proie à la violence des gangs. Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un appel urgent du peuple haïtien face à la violence des gangs. Le Président kényan, William Ruto, a qualifié le déploiement de policiers de « devoir historique » et de « mission pour l’humanité ».  ce qui justifie son déplacement aux États-Unis.

Avatar photo
Très attaché à l’Afrique Centrale que je suis avec une grande attention. L’Afrique Australe ne me laisse pas indifférent et j’y fais d’ailleurs quelques incursions
Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News