Inondations au Sénégal : le concert de la solidarité déçoit

Une dizaine d’artistes sénégalais, chanteurs et comédiens, ont animé une soirée de gala ce week-end en faveur des sinistrés des inondations. Les organisateurs, qui s’attendaient à récolter 150 millions de FCFA (228 673 euros), n’en ont glanés que 100 millions (152 449 euros), soit un manque à gagner de 50 millions de FCFA (76 224 euros). Et pour cause, les billets auraient été vendus trop chers.

(De notre correspondant)

Au lieu de 150 millions de FCFA (228 673 euros), les organisateurs n’ont récolté que 100 millions (152 449 euros)). Soit, un manque à gagner de 50 millions (76 224 euros). En solidarité avec les sinistrés des inondations, les organisateurs du concert s’attendaient à engranger davantage d’argent. Il faut croire que l’élan de mobilisation n’a pas tenu toutes ses promesses.

Malgré cet échec, Omar Péne, l’un des initiateurs du projet a marqué toute sa satisfaction sur les ondes de la radio de Youssou Ndour RFM. « On est satisfait d’autant que le temps pour préparer le concert était réduit. Quelque part, les gens qui ont assisté au spectacle ont été séduits par la prestation de mes collègues. Je pense obtenir 100 millions (152 449 euros), sur un concert de nos jours, ce n’est pas donné ». Cependant, tout n’est pas perdu et le principal chanteur du groupe Super Diamono propose des solutions pour combler le manque à gagner de 50 millions (76 224 euros) : « Le concert a été enregistré. Nous disposons de bandes et de la matière à exploiter cela fait partie du projet. Avec le produit tiré de ces ventes, nous pourrons arriver à combler le gap ». Pour lui, le concert aurait pu être plus populaire si les billets étaient moins chers car « des billets à 50 (76,22 euros) et 200 mille FCFA (304,90 euros) ne sont pas à la portée de tous » , constate l’artiste Omar Père, conseiller spécial de Youssou Ndour, ministre de la Culture et du Tourisme.

Les organisateurs soupçonnent des énergumènes

Le chanteur Salam Diallo, membre du comité d’organisation du gala en faveur des sinistrés, dénonce des saboteurs. Sur le plateau de la TFM où se faisait la vente de billets en direct, il s’insurge contre ces « petits malins ». « Des gens s’amusent à appeler en direct de l’émission pour réserver des billets de 50 000 (76,22 euros) à 200 000 FCFA (304,90 euros) pour le concert. Quand le comité qui coordonne la soirée de gala rappelle ces personnes par téléphone, il tombe sur leurs boite vocales ». Avant de menacer de dévoiler les noms de ces perturbateurs. Selon certains responsables du comité d’organisateurs, ce sont ces donateurs virtuels qui appellent et font de réservations qui seraient derrière ce déficit. Il y aurait aussi une autre franche de Sénégalais qui pensent que cette action humanitaire a été gérée par le groupe de presse du ministre de la Culture et du Tourisme Youssou Ndour et par les artistes qui lui sont favorables. D’où l’origine du boycott de certains artistes programmés pour cette soirée de gala en faveur des sinistrés des inondations, qui ont touché plus de 40 000 familles dans la région de Dakar.

La semaine dernière, la chanteuse Coumba Gawlo Seck a annoncé l’annulation de son concert, prévu vendredi soir au profit des sinistrés, à cause des dernières fortes pluies tombées l’après-midi dans la capitale sénégalaise.

Lire aussi :

 Sénégal : Youssou Ndour en concert pour les sinistrés de Dakar

 Inondations au Sénégal : le président Macky Sall suspend ses vacances