Guerre entre la Russie et l’Ukraine : ce qu’a décidé le Maroc


Lecture 2 min.
Mohammed VI
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le royaume du Maroc a pris de nouvelles mesures en lien avec la guerre qui oppose, depuis plus d’une semaine, l’Ukraine et la Russie.

Depuis le déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le royaume du Maroc est devenu un peu plus actif de côté de ces pays dits de l’Est. En plus de tout mettre en œuvre pour rapatrier ses citoyens désireux de rentrer au bercail, le Maroc a entrepris de nouvelles démarches, tant au royaume que dans ces dits pays.

Les autorités royales, par le canal du ministère de l’Enseignement supérieur, ont en effet ouvert les portes aux étudiants marocains rapatriés d’Ukraine, à qui elles ont offert la possibilité d’intégrer des universités marocaines. Après un premier rapatriement de 99 étudiants d’Ukraine, mardi 22 février dernier, les apprenants ont continué d’affluer au royaume, notamment à bord des derniers vols de la RAM, ayant quitté mercredi et jeudi, Bucarest, Budapest et Varsovie.

Selon les services du ministre Abdellatif Miraoui, le département tient surtout à « rassurer tous les étudiants concernés ainsi que leurs parents » qu’une plateforme électronique a été créée et qui pour objectif de recenser les étudiants rapatriés d’Ukraine et d’identifier les domaines de formation ainsi que les niveaux d’études de chacun d’eux. Pour cela, l’’ensemble des établissements universitaires marocains, toutes disciplines confondues, sont mobilisés.

Parallèlement, le royaume, par la compagnie aérienne Royal Air Maroc, a décidé de renforcer ses vols de et vers la Russie, afin de permettre aux Russes de se rendre facilement dans le pays. D’ailleurs, le royaume du Maroc envisagerait de lancer un troisième vol en direction de Moscou en lieu et place des deux vols actuels, ce qui pourrait faire du Maroc une des principales destinations pour les Russes.

Cette décision intervient au moment où les pays de l’Union Européenne ont fermé leur espace aérien à Moscou. Le royaume chérifien saisit ainsi l’opportunité pour vendre à la Russie la destination Maroc. D’ailleurs, « des compagnies aériennes russes comme Aeroflot et S7 Airlines pourraient, elles aussi, opérer des vols sur cette ligne. Les ressortissants russes sont exemptés de visa pour entrer au Maroc et y séjourner », assure la source diplomatique de Bladi.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter