Gabon : le gouvernement s’attaque à la vie chère

Afin de soulager les ménages face à la flambée des prix des produits de base, le gouvernement a décidé jeudi, en conseil des ministres de suspendre les droits de douane et la TVA pour la période allant de septembre à décembre 2012, sur neuf groupes de produits.

(De notre correspondant)

Le gouvernement a été interpellé, il y a quelques jours, par le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, lors de la rentrée parlementaire sur la question de la cherté de la vie. « Il faut mettre un terme à la hausse sauvage et incontrôlée des prix », avait souhaité M. Nzouba Ndama. Le gouvernement vient donc d’apporter une réponse immédiate à cette requête, en suspendant pendant quatre mois les droits de douane et de la TVA sur plusieurs produits, en vue de maitriser notamment la flambée des prix des produits de première nécessité.

Les produits concernés par cette mesure gouvernementale sont entre autres, le poisson (frais et salé), la viande (bovine et porcine), la volaille (poule, poulet et dinde), le riz, le lait (poudre et concentré), les conserves de légumes (petits pois et tomates concentrées), les fruits et légumes, les pâtes alimentaires et les conserves de poisson.

La baisse mécanique des prix induite par cette mesure vise selon le gouvernement à soulager le pouvoir d’achat des populations. « Un dispositif de contrôle de prix sera mis en place en vue de la maitrise de l’inflation par le gouvernement », précise un communiqué officiel.

Dans le même sens, le gouvernement à pris la décision il y a deux semaines de plafonner les prix de 64 produits de consommation courante, pour éviter la spéculation des prix pratiquée par certains commerçants.

« Nous sommes très soulagés et nous attendons que cette mesure gouvernementale soit suivie d’effet immédiat sur le marché. Le panier de la ménagère a trop souffert et en cette période de la rentrée scolaire, on ne savait plus à quel saint se vouer pour joindre les deux bouts », a déclaré Yves Mbelé, fonctionnaire gabonais.

Lire aussi :

Gabon : Gaston Mayila lance un appel de paix à Ali Bongo

Le Gabon a célébré le 52e anniversaire de son indépendance

Gabon : vers la production des énergies vertes locales