Gabon : la reine de beauté 2013 sera connue le 24 novembre

L’élection de la plus belle femme du Gabon pour l’année 2013 aura lieu le 24 novembre, à la cité de la démocratie, à Libreville, viennent d’annoncer les membres de l’association Défis de Femmes, responsables de l’organisation de l’événement. Dix-huit candidates seront en lice.

(De notre correspondant)

Les présélections pour le concours Miss Gabon 2013 sont terminées. Dix-huit candidates issues des neuf provinces du Gabon ont été retenues par le jury. Elles étaient vingt-sept l’année passée. L’épreuve finale aura lieu le 24 novembre à la cité de la démocratie de Libreville, la capitale gabonaise. Les dix-huit plus belles femmes qui seront sur les planches ce jour-là ont été retenues non seulement pour leur charme, mais également pour leur prestance, leur éloquence et leur capacité à maîtriser l’histoire de leur province.

Voici les noms des neuf Miss provinciales et de leur dauphine : Léoncie Bilombi Ntoutoume et Ornela Rita Maingoua Andeme (Estuaire), Ruth Jennifer Ondo Mouchita et Yolene Vanessa Djouassa Lemani ( Haut-Ogooué), Brunilla Novela Ekoumbi Moussadingou et Eugenie Gnangou Nzamba ( Moyen-Ogooué), Alida Bitsafi Meyo et Vanessa Mbina ( Ngounié), Reilly Darniche Mboumba Makaya et Alicia Vanessa Koumba (Nyanga), Murielle Robins Mickoto Mvou et Roselie Jessicka Demoussa Massibi ( Ogooué-Ivindo), Filiane Lutricia Mayombo Koundi et Ophelia Anastasie Mengué M’Ondo ( Ogooué-Lolo), Espérance Merlia Bouanga et Eaden Claudia Akoumou Ondo ( Ogooué-Maritime), Hilary Marcy Ondo et Doriane Aurore Ntsame Obiang (Woleu-Ntem). Elles ont reçu de nombreux lots de la part du comité d’organisation, entre autres des téléphones portables, des tablettes et des chèques d’un montant de 500 000 francs CFA (760 euros) pour les Miss provinciales et 200 000 (300 euros) pour leur suppléante.

Rappelons que le concours Miss Gabon récompense les jeunes Gabonaises averties et fixées sur les valeurs de morale, d’éducation, de persévérance, de courage, de solidarité et de fair-play. Les candidates doivent être sensibles aux questions d’écologie et de la protection de l’environnement. Celles qui participent à l’épreuve finale sont retenues surtout pour leurs projets personnels er leurs engagements dans les domaines culturel, humanitaire et écologique. La lauréate doit incarner beauté du cœur et le charme de la Gabonaise.

Lire aussi :

 Miss RDC France : « Quand j’étais toute petite, je m’entrainais à marcher comme les mannequins »

 Miss Black France suscite la polémique

 Miss Congo, prochaine Miss Monde ?