Miss Black France suscite la polémique

L’élection Miss Black France se tiendra ce samedi à Paris. Alors que certains saluent l’originalité du concours de beauté exclusivement dédié aux femmes noires, d’autres dénonce une dérive communautariste.

La première édition de Miss Black France se tiendra ce samedi 28 avril à Paris. Novateur pour certains, expression d’une dérive communautariste pour d’autres, l’évènement divise. Pour le journaliste et animateur Frédéric Royer, instigateur et organisateur du concours de beauté, il s’agit de « mettre à l’honneur la beauté black ». « Les candidates sont très concernées par les problèmes de visibilité et de discrimination », poursuit-il.

Une élection perçue comme «une provocation»

Dix-huit jeunes femmes noires de 17 à 28 ans sont en lice. La sélection s’est faite sur casting parmi 1000 candidates issues de toutes les régions françaises. « Nous on sélectionne les filles sur les critères suivants : beauté, intelligence, attitude. Pas de critères de poids ni de taille », explique Frédéric Royer. Le critère principal est celui de la couleur de peau. Une règle que dénoncent les opposants au concours. Pour eux, sa réglementation – les femmes blanches ne peuvent pas se présenter – est en soi une provocation. En effet, pour Patrice Lozès, l’ancien président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), il ne faut pas associer la notion de progrès à la tenue d’un concours réservé aux Noires. Car le fait qu’il y ait peu de Miss France noires ne doit pas forcément conduire à créer un concours qui leur est exclusivement réservé.

L’historien Pascal Blanchard, spécialiste des immigrations au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et auteur de La France noire se dit « choqué par une initiative qu’il juge stupide et dangereuse ». Il considère que c’est de la discrimination positive. Parmi les partisans du concours, on retrouve certaines personnalités comme Geneviève de Fontenay. L’ex-présidente du comité Miss France se dit favorable au déroulement de cette élection. « La France d’aujourd’hui, c’est la mixité (…) l’élection de Miss Black France contribue à mettre en avant les canons de beauté contemporains », estime-t-elle.

Le concours, dffusé sur les chaînes Direct Star et Trace sera présenté par l’animatrice Ayden. Les miss, habillées notamment par les stylistes Adama Paris, Iliana Barnisso et Martial Tapolo, évolueront sous la direction de la chorégraphe Maïmouna Coulibaly. Le jury de Miss Black est composé de personnalités issues du showbizz comme les chanteurs Mokobé et Passi, et Vincent Mac Doom, issu de la télé-réalité.

L’élection Miss Black France sera aussi l’occasion de sensibiliser sur la drépanocytose, maladie génétique de l’hémoglobine très fréquente chez les Noirs. Cinquante millions de personnes sont atteintes de cette maladie dans le monde.

Voir le site Miss Black France
Lire aussi : Fred Royer lance la première élection de Miss Black France