Gabon, Grosses révélations : AVC confirmé, Ali Bongo sous respiration artificielle

Au Gabon, une source proche du chef de l’Etat confirme l’accident vasculaire cérébral (AVC) du Président Ali Bongo Ondimba, rassurant que son pronostic vital n’est pas engagé, non sans révéler que le dirigeant a été sous respiration artificielle. Qu’en est-il concrètement ?

Gabonaises et Gabonais sont dans le flou s’agissant de la santé de leur chef d’Etat, Ali Bongo Ondimba, hospitalisé en Arabie Saoudite. Une source étrangère proche du Président Ali Bongo a confié à l’AFP que le chef de l’Etat gabonais avait été victime d’un accident vasculaire cérébral, mais que son pronostic vital n’était plus engagé. Mieux, la source fait une révélation de taille : Ali Bongo n’est plus sous respiration artificielle. Qu’en est-il concrètement de la maladie du dirigeant ?

Sur le sujet : Gabon, Ali Bongo : AVC, œdème cérébral ou mort ?

Une question a été résolue : Ali Bongo, comme l’a confirmé ce proche du dossier, a été victime d‘AVC. A-t-il un œdème cérébral ? Est-il mort ? Mystère, car ces questions restent entières. Ce qui ne va pas dans le sens de rassurer ses concitoyens. Toutefois, selon TV5, l’hôpital du roi Fayçal à Ryad où avait été admis Ali Bongo, le 24 octobre 2018, s’est refusé à tout commentaire, répondant au journaliste de l’AFP qui s’y est rendu mercredi que pour toute information concernant le Président gabonais, il fallait soit un ordre royal ou une autorisation de l’ambassade du Gabon.

Sur le sujet : Vidéo : Ali Bongo annoncé mort sur Gabon 24

L’absence d’informations sur l’état de santé du chef de l’Etat gabonais, âgé de 59 ans, alimente l’inquiétude et les rumeurs les plus folles. La seule information officielle remonte au 28 octobre dernier, quatre jours après son hospitalisation en Arabie Saoudite, alors que le porte-parole de la Présidence, Ike Ngouoni, affirmait que le chef de l’Etat avait eu un malaise dû à une fatigue sévère en raison d’une très forte activité, ces dernier mois.

Sur le sujet : Gabon : Jean Ping cherche-t-il à destituer Ali Bongo ?

Ce flou atour de la santé du chef de l’Etat de ce pays central avait été une opportunité saisie par l’opposant Jean Ping pour, lors d’un message à la Nation, appeler Gabonaises et Gabonais au rassemblement. Un appel aux relents de volonté de destitution du Président Ali Bongo à un moment où ce dernier, sous respiration artificielle, luttait vraisemblablement contre la mort.