Côte d’Ivoire : profanation de la tombe de DJ Arafat, 12 « chinois » arrêtés à Abidjan

Douze personnes présentées comme étant des fans de DJ Arafat, les « chinois », ont été interpellées en Côte d’Ivoire, après l’exhumation du corps du roi du coupé-décalé.

En Côte d’Ivoire, douze personnes présentées comme étant des « chinois », nom donné aux fans de DJ Arafat, ont été interpellées à Abidjan. Elles sont accusées d’avoir profané la tombe de DJ Arafat, enterrée le 31 août. Des obsèques du chanteur qui avaient viré à l’horreur avec des centaines de fans qui se sont rués dans le cimetière. Certains n’avaient pas hésité à déterrer le cercueil de l’artiste.

A lire : Côte d’Ivoire : pourquoi « les chinois » ont déterré le corps de DJ Arafat

Selon Vincent Toh Bi Irié, préfet d’Abidjan, au total, douze (12) personnes ont été interpellées à la suite de cet incident tragique. DJ Arafat, décédé le 12 août dernier des suites d’un accident de la circulation alors qu’il était à bord d’une moto, a été honoré le 30 août dernier lors d’une cérémonie d’obsèques qui a eu lieu au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Des personnalités comme le footballeur Didier Drogba ou les rappeurs Mokobé, Davido, entre autres, de même que le chanteur malien Sidiki Diabaté, avaient effectué le déplacement pour rendre un hommage bien mérité au chanteur. Tout s’était bien déroulé, d’autant que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, avait fait de ces obsèques une affaire personnelle, et avait tout pris en charge, casquant la rondelette somme de 150 millions de FCFA pour la réussite de la cérémonie d’adieu.

A lire : Sidiki Diabaté, Davido, Koffi Olomidé… en Côte d’Ivoire : DJ Arafat inhumé puis exhumé !

Inhumé au cimetière de Williamsville, en présence uniquement de sa famille, certains fans, en colère de ne pas avoir pu assister à l’enterrement, se sont rués sur sa tombe, déterrant le cercueil. Après l’arrestation de douze personnes, l’enquête se poursuit.