Côte d’Ivoire : « Ouattara s’en fout de la réconciliation »

Le Président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara

Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alasane Dramane Ouattara, « s’en fout de la réconciliation » nationale tant prônée de toutes parts, notamment de la crise post-électorale ayant fait des milliers de morts.

Des boulets rouges tirés à l’endroit du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Ces attaques toutes fraîches proviennent de l’activiste Steve Beko, un pro-Gbagbo, du nom de l’ancien Président de Côte d’Ivoire. M. Beko se dit convaincu que « le régime Ouattara veut exterminer notre famille politique, nous exclure définitivement du jeu ».

Steve Beko

« Au lieu d’en prendre conscience et de coaliser les forces pour s’en sortir, nous sommes dans des querelles de clochers inutiles. Comment peut-on avoir l’idée de faire des luttes de positionnement ou de popularité actuellement ? Ils se sont divisés, ensuite, ils ont divisé même les jeunes cyberactivistes chacun espérant avoir des gens qui chantent son nom. Ils ont fini par compartimenter les uns et les autres », accuse l’activiste.

A lire : Côte d’Ivoire : avec son GPS, Soro à l’assaut de Ouattara

Pour Steve Beko, ensuite « il faut sortir des stratégies sans tête ni queue. Ceux d’entre nous qui espèrent séduire Ouattara par des discours poétiques doivent se raviser. Ouattara s’en fout de la réconciliation. Il s’en fout que tu dises qu’il a bien travaillé. Il s’en fout que tu dises que tu ne veux pas appartenir à des coalitions contre lui. Ouattara ne veut pas vous voir sur la scène politique. Sa femme et lui ont investi des milliards pour prendre le pouvoir et ils entendent pérenniser leur dynastie au pouvoir. Celui qui ne comprend pas cela est perdu », met en garde l’activiste.

« Nous sommes à une année de la future présidentielle. S’il n’y a pas de cap mis sur l’objectif avec une véritable stratégie, chacun va cultiver son jardin (…). Ouattara n’est pas dans une logique de discuter. Il achète ceux qui se vendent et contraint ceux qui résistent. Il ne conçoit la discussion qu’en termes de soumission à sa personne », dénonce Steve Beko.

A lire : Côte d’Ivoire : violente charge de Bédié contre Ouattara