Burundi : la ville de Bujumbura comme on ne vous l’a jamais racontée


Lecture 4 min.
Bujumbura
Bujumbura

Sur l’échiquier international, lorsqu’on évoque Bujumbura, c’est souvent pour parler des explosions de grenades, des violations des droits de l’Homme ou des conflits identitaires. Pourtant, la capitale économique du Burundi possède un autre visage… A la fois touristique, culturel, accueillant et paisible. Suivez le guide !

Située au bord du lac Tanganyika, le plus long lac d’eau douce du monde, Bujumbura est parmi les plus belles villes d’Afrique de l’Est. Son climat tropical, ses nombreuses plages et son hospitalité sont ses atouts en matière touristique. « Bujumbura est une ville paisible et touristique. Elle détient des plages, des jardins publics, des monuments et des musées qui attirent l’attention des touristes », explique le guide touristique, Claude Amini.

Bujumbura ou l’hospitalité

Bujumbura 3La capitale économique du Burundi est une ville cosmopolite. Dans la convivialité, « la ville de Bujumbura est peuplée majoritairement par des Burundais et des Congolais. Suivis des Arabes et des Asiatiques, des Français, des Belges, des Rwandais, des Tanzaniens et des Ougandais », fait savoir notre guide. Cette ouverture de Bujumbura, jadis capitale politique de ce pays jusqu’en 2018, s’explique entre autres par « son statut de l’un des pays les plus pauvres du monde », ajoute-il.

 

Une ville touristique

Bujumbura 5Avec une superficie de 14 500 hectares et son climat tropical, Bujumbura représente une opportunité pour les safaris. Ses plages le long du lac Tanganyika, ses jardins botaniques dans la zone de Ruhero attirent de nombreux touristiques venus de toutes parts. « Les endroits le plus touristiques sont : les plages, le centre-ville, le jardin public, les monuments (places de l’indépendance, monument de l’unité nationale, les parcs, etc.), les musées (Musée Vivant de Bujumbura), le campus Kiriri de l’Université du Burundi, les mosquées », note Amini.

Bujumbura 4Administrativement, la ville de Bujumbura est subdivisée en zones, puis en communes et quartiers. Elle compte six zones dont Ntahangwa, Gihosha, Kamenge, Muha, Ruhero et Kinindo. La majorité de ses habitants œuvrent dans le secteur informel, en raison du taux élevé de chômage. D’après notre guide, « le centre commercial de Bujumbura est situé à une distance d’environ quatre kilomètres à l’Est du lac Tanganyika ».

Le haricot et le poisson, deux aliments de base !

Bujumbura 1Dans cette ville, le haricot impose sa suprématie sur d’autres aliments. « Le haricot est le plus consommé, non seulement à Bujumbura, mais dans tout le pays en général ». A part cet aliment, les habitants de cette ville se sentent à l’aise devant un plat de mikekes ( poissons du lac tanganyika) ou les feuilles de manioc (sombe), la pâte de manioc, le manioc. Ces préférences alimentaires s’expliquent par le fait que la majorité de Burundais est éleveur. Pour eux, « la viande issue de leur élevage est destinée au commerce », précise Amini Cushugi.

YouTube video
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter