Barack Obama vers une deuxieme victoire historique

Après les caucus d’Iowa jeudi dernier, les citoyens de l’Etat de New
Hampshire, aux Etats Unis, se rendent aux urnes à leur tour ce mardi dans le cadre des élections primaires pour la course à la Maison Blanche. Barack Obama tient désormais une longueur d’avance dans les sondages depuis son écrasante victoire de la semaine passée. Pourtant, il y a encore quelques semaines, l’idée qu’un Noir puisse supplanter la puissante famille Clinton dans les Etats de l’Iowa et de New
Hampshire, classés parmi les Etats les plus blancs des Etats Unis,
semblait totalement improbable.

Par Germain Bagassy, Washington

Jeudi dernier, dans l’Iowa, Barack Obama a battu Hillary Clinton, sa principale rivale avec 38% contre 29% des suffrages, défiant toutes les prédictions. Depuis, les troupes se sont galvanisées et ses meetings refusent du monde. Hier, lundi, dans la petite ville de Lebanon au New Hampshire, M. Obama, Sénateur Noir de l’Illinois, a été obligé de sortir s’adresser à près d’un millier de supporters arrêtés dans la neige et qui ne pouvaient avoir accès a la salle de meeting pleine à craquer.

Pour les élections de ce mardi, la plupart des sondages lui prédisent une
victoire écrasante contre Mme Clinton qui, selon plusieurs reportages, a laissé couler des larmes au cours d’une conférence de presse, lundi, alors qu’elle évoquait les difficultés de sa campagne. A ce stade du processus, très peu d’observateurs politiques américains croient encore que Barack Obama peut être arrêté dans son ascension. C’est que la victoire historique de jeudi dernier dans l’Etat de l‘Iowa a bouleversé les estimations des experts politiques et aussi démontré comment un homme politique inconnu il ya trois ans (il était élu local dans l’Illinois) a su réinventer la politique et mobiliser les masses au delà des barrières politiques et raciales comme personne d’autre n’a su le faire auparavant.

Une révolution dans la vie politique américaine

D’un charisme exceptionnel, Barack Obama semble avoir changé
favorablement la perception des Américains de la politique, battant sa
campagne sur une promesse d’unité nationale attirant indépendants et
républicains à ses rencontres. Ce lundi, dans un article consacré à
Obama, l’hebdomadaire Newsweek explique qu’en 2006, « quand il a
commencé à penser à la course pour la Maison Blanche, il a indiqué à ses
conseillers qu’il ne se lancerait dans la compétition que s’il pouvait mener
la campagne à sa façon, c’est-à-dire remettre en cause toutes les
doctrines conventionnelles de campagnes qui consistent a attaquer durement ses adversaires et en ne courtisant que sa base ».
Beaucoup lui attribuent le fort taux de participation record de jeudi
dernier dans l’Iowa ou presque le quart des électeurs, côté démocrate,
étaient des Indépendants ou des Républicains qui on changé de parti
cette année.

Cette victoire écrasante, jeudi dernier, est sans précédant dans l’Iowa,
un Etat blanc à plus de 95% qui n’a jamais élu un Noir à quoique ce
soit. L’idée qu’un Noir, très peu connu il ya quelques temps, puisse
affronter la puissante famille Clinton dans les Etats de l’Iowa et de New
Hampshire, classés parmi les Etats les plus blancs des Etats Unis,
semblait totalement improbable il y a encore quelques semaines. Au
lendemain du scrutin de l’Iowa, le New York Times dans un éditorial publié samedi
dernier a souligné que « les historiens peuvent mettre leurs références
matérielles de côté. Ca c’est du nouveau. L’Amérique n’a jamais vu quelque
chose de la nature du phénomène Barack Obama ».

Lire aussi :

 Barack Obama en pole position dans le New Hampshire

 Barack Obama supplante Hillary Clinton

 Barack Obama : l’Iowa, premier pas vers la Maison Blanche ?

 Barrage de foi contre Barack Obama

 Oprah Winfrey choisit Barack Obama

 Qui est le vrai Barack Obama ?

 Barack Obama : l’homme qui pourrait être le premier président noir des Etats-Unis