Barrage de foi contre Barack Obama

Selon un sondage réalisé cette semaine par la chaîne de télévision NBC et le Wall Street Journal, 8% des Américains pensent que le sénateur noir d’origine kényane Barack Obama, candidat aux élections primaires du parti démocrate, est un Musulman. Et plus de 80% des Américains ne savent pas qu’il est chrétien protestant malgré un an d’intense campagne politique pour une place de candidat à l’investiture pour la Maison Blanche.

Par Germain Bagassy, Washington

Les élections primaires des deux grands partis politiques (Démocrate et Républicain) démarrent le 3 janvier dans le petit Etat d’Iowa et le 8 janvier dans le New Hampshire. Elles prendront fin en juin après le tour complet des 50 Etats du pays. Depuis qu’il a lancé sa candidature, il ya presqu’un an, le sénateur de l’Illinois Barack Obama a vu sa campagne régulièrement empoisonnée par des rumeurs insistantes dans les medias mais surtout sur Internet soutenant qu’il est musulman.

Obama, Noir Américain, est chrétien protestant mais de père kényan (pays musulman et chrétien) et de mère chrétienne blanche du Kansas. Apres le divorce de ses parents, Obama avait vécu entre l’âge de 6 et 10 ans en Indonésie, le plus grand pays musulman au monde où sa mère s’était remariée. La rumeur s’est répandue quand Foxnews television, la chaîne des conservateurs républicains, a affirmé mi-janvier 2007 qu’Obama avait étudié en Indonésie dans une Madrasa (école coranique) où il aurait suivi un enseignement d’ »Islamisme radical ». Cette information avait été démentie a l’époque par le directeur actuel de la dite école interviewé par CNN. En fait, en Indonésie, le jeune Obama a fréquenté une école publique (ouverte à toute confession) et une école catholique.

Mais cela n’a pas empêché la fausse rumeur de se répendre sur internet où Obama est souvent traité par certains Bloggeurs comme « un infiltré des islamistes radicaux qui veulent prendre le contrôle des Etats Unis ». « Comme il est plus convenant d’être un chrétien lorsqu’on recherche un poste d’élu politique aux Etats Unis, Obama a adhéré à l’Eglise Unie du Christ pour bien camoufler le fait qu’il est toujours musulman», peut-on lire dans certains des emails distribués en chaîne.
Certains auteurs de ces messages n’hésitent pas à mettre leurs compatriotes en garde et jurent que « si Obama est élu, il prêtera serment sur le Coran » et non la Bible, comme c’est la tradition aux Etats Unis.

Une très grande méfiance vis-à-vis des musulmans

Mais après un an, cette campagne de dénigrement ne semble pas avoir freiné la popularité de M. Obama. Considéré comme le premier Noir avec une réelle chance d’être élu a la Maison Blanche, Barack Obama a refait son retard ces dernières semaines dans les sondages, battant souvent Hillary Clinton, la grande favorite, dans les premiers Etats d’Iowa, de New Hampshire et de la Caroline du Sud.
Face a une telle menace imprévue venant d’un politicien inconnu, il y a trois ans ( Obama était un élu local dans l’Illinois), les stratégistes de Hillary Clinton, ont trouvé des moyens détournés pour raviver ces rumeurs sur l’islam à deux semaines des premiers votes. Récemment, deux employés de la campagne de l’ancienne Première dame ont été forcés de démissionner après avoir été dénoncés dans la presse pour avoir distribué des emails en chaîne suggérant qu’Obama est musulman. Et la semaine passée, Bob Kerrey, un ancien sénateur du Nebraska, également membre de la direction de la campagne de Mme Clinton, a présenté ses excuses dans une lettre à Obama après avoir été vivement critiqué par les medias pour avoir évoqué a dessein les origines musulmanes du sénateur Noir. Dans le Washington Post et sur CNN le 17 décembre dernier, il avait déclaré au sujet de Obama que « j’aime bien le fait que son nom est Barack Hussein Obama, que son père était musulman et que sa grande mère paternelle est musulmane. » Des vérités de la palisse dans lesquelles les critiques on cru déceler une façon insinueuse de rappeler aux Américains les origines musulmanes de Obama au moment ou beaucoup d’Américains ont de plus en plus de ressentiment envers l’islam après les attentats du 11 septembre.

Aux Etats Unis la religion est un élément fondamental pour le choix du président de la République. Plus de 20% des Américains disent qu’ils ne voteront jamais pour un Mormon (ce qui est le cas du candidat Républicain Mitt Romny). Il y a environ 6 millions de musulmans aux Etats Unis. Et selon les experts, un musulman n’a presque pas de chance d’être élu à la Maison Blanche. En faisant circuler de fausses rumeurs, les opposants politiques d’Obama espèrent stopper son ascension dans les sondages. Et cette tactique semble produire ses effets.
En campagne ce samedi dans l’Iowa, Obama a été vivement interpellé par Becky Micheal, une dame de 58 ans qui voulait savoir comment son héritage musulman va affecter sa présidence s’il est élu a la Maison Blanche. « J’ai toujours été un chrétien », a répondu le candidat . Alors « définissez qu’est ce qu’être un chrétien » a lancé Mme Michael apparemment septique. C’est « quelqu’un qui croit en Jésus Christ comme notre Seigneur et sauveur », a repondu M. Obama.
« Ce n’est pas très important qu’il soit chrétien, même si je suis ravie qu’il l’est », a expliqué Mme Michael plus tard aux journalistes. « Mais c’est très important qu’il n’est pas musulman », a-t-elle souligné…

Lire aussi:

 Oprah Winfrey choisit Barack Obama

 Qui est le vrai Barack Obama ?

 Barack Obama : l’homme qui pourrait être le premier président noir des Etats-Unis