Barack Obama : l’Iowa, premier pas vers la Maison Blanche ?

Barack Obama, l’un des candidats démocrates aux prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis, pourra à compter de ce jeudi mesurer ses chances d’être le premier Africain-Américain à occuper le bureau ovale. Les caucus, au terme desquels les candidats investis par les démocrates et les républicains seront connus, démarrent dans l’état de l’Iowa, une étape majeure pour conquérir la Maison Blanche.

Les primaires de l’Iowa, Etat du Midwest des Etats-Unis, seront décisives pour Barack Obama, le jeune sénateur noir de 47 ans qui s’est déclaré candidat à l’investiture démocrate le 10 février 2007. Les caucus, assemblées électorales simultanées où démocrates et républicains choisissent le candidat qui sera investi pour représenter leur parti aux présidentielles, démarrent ce jeudi. Le choix de cet Etat sera déterminant pour les prétendants à la magistrature suprême américaine. Sept candidats sont en lice. A droite, chez les républicains, les sondages donnent favoris pour l’instant l’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee et l’ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney. Ils sont talonnés par le sénateur de l’Arizona John McCain et la lanterne rouge du quatuor républicain n’est autre que Rudolf Giuliani, le très médiatique ancien maire de New York qui faisait figure jusque-là de favori.

Sondages contradictoires

Du côté des démocrates, à gauche, tout devrait se jouer entre la sénatrice de New York Hillary Rodham Clinton, l’épouse de l’ancien président Bill Clinton, le sénateur de l’Illinois Barack Obama et l’ancien sénateur de Caroline du Nord John Edwards. Mardi, le Des Moines Register, le plus important quotidien de l’Etat, donnait l’avantage à Barack Obama tandis que deux autres sondages prédisaient une victoire d’Hillary Clinton. De même, selon un sondage de l’institut Zogby diffusé par la chaîne de télévision C-Span, mercredi, les deux challengers démocrates seraient tous deux crédités de 28% des intentions de votes. Cependant sur le plan national, d’après un sondage de la Pew Research Center, Hillary Clinton rassemble 46% des intentions de vote contre 26% pour Barack Obama et 14% pour John Edwards.

Les résultats des caucus de l’Iowa, s’ils sont favorables à Barack Obama qui pourrait devenir le premier président Africain-Américain des Etats-Unis, confirmeraient l’ascension fulgurante de ce quadragénaire sous le charme duquel le parti démocrate est tombé, à la faveur d’un discours mémorable lors de la convention de 2004. Barack Obama, dont le prénom signifie « béni des dieux » en swahili est né le 4 août 1961 à Honolulu. Barack Obama senior, de nationalité kenyane, avait rencontré sa mère Ann Dunham, originaire du Kansas, à l’université d’Hawaï où il était boursier. Le jeune candidat démocrate grandit sur cette île et en Indonésie, élevé par sa mère qui est désormais séparée de son père. Barack Obama obtient son premier diplôme universitaire à l’université de Columbia à New York en 1983. Il fait ensuite des études de droit à Harvard qu’il termine en 1991. Il sera d’ailleurs le premier Africain-Américain à présider le Harvard Law Review. Après ses études de droit, Barack Obama retourne exercer à Chicago où il s’est installé pour la première fois en 1985.

Des atouts de taille

Ses domaines de prédilection : les droits civiques et le droit constitutionnel. Très vite aussi, il s’engage sur le terrain pour apporter son aide aux plus démunis dans sa ville de Chicago. La politique finit par s’imposer alors comme le moyen d’agir concrètement pour changer le quotidien de ces concitoyens. Il devient en 2004 le sénateur de l’Illinois. Ses atouts principaux : sa jeunesse, son charisme et ses convictions. Il a toujours été contre l’intervention américaine en Irak, contrairement à Hillary Clinton. Si l’électorat noir ne lui est pas encore tout à fait acquis, le soutien de la plus célèbre animatrice de télévision aux Etats-Unis, Oprah Winfrey, pourrait certainement faire la différence auprès des Africains-Américains et de l’électorat féminin qui penchent plutôt pour Hillary Clinton. Côté finances, les principaux challengers démocrates se sont donnés les moyens de combattre à armes égales. Barack Obama et Hillary Clinton ont récolté en 2007 plus de 100 millions de dollars (67,9 millions d’euros), un record, pour mener leurs campagnes présidentielles.

Prochaine étape pour Barack Obama, l’état du New Hampshire, dans le Nord-Est des Etats-Unis, où les primaires se tiendront mardi prochain. Les Américains ont encore une trentaine de jours pour se décider pour les candidats qui représenteront leurs partis aux élections présidentielles du 4 novembre 2008.

Lire aussi :

 Barrage de foi contre Barack Obama

 Oprah Winfrey choisit Barack Obama

 Qui est le vrai Barack Obama ?

 Barack Obama : l’homme qui pourrait être le premier président noir des Etats-Unis