Awadi et un collectif de rappeurs africains dénoncent les APE

Un collectif de rappeurs originaires d’une dizaine de pays d’Afrique, dont le sulfureux Didier Awadi du Sénégal, le Burkinabè Smockey et le Malien Djo Dama élèvent leurs voix contre les accords de partenariat économique (APE), qu’ils dénoncent dans un clip intitulé «On ne signe pas !». Afrik.com s’est entretenu avec Didier Awadi.

« Nous avons estimé que les APE ne sont pas seulement l’affaire des politiciens », a confié Awadi à Afrik.com. Le rappeur sénégalais nous a expliqué que c’est partant de son « point de vue à donner » sur ce qu’il considère comme une « arnaque et un pillage esclavagiste des temps modernes de l’Europe » qu’il a chanté « On ne signe pas ! » («maa bagne !», en wolof) avec un autre rappeur sénégalais, Boubacar Mendy, dit « Kirikou ».

« Nous n’avons pas attendu les hommes politiques pour exprimer notre rejet de ces accords », a affirmé Awadi qui dit également être impliqué dans la lutte anti-APE aux côtés des altermondialistes « depuis le Forum social mondial de Nairobi », tenu en janvier 2007.

« Le clip a été réalisé le 29 décembre (…) mais notre engagement contre les APE n’est pas nouveau. Nous n’avons pas attendu la grande agitation pour dénoncer les APE. C’est un sujet sur lequel nous réfléchissons depuis deux ans », a précisé le rappeur. Une idée partagée par les membres du collectif Artistes unis pour le rap africain (Aura) », qui ont participé au clip diffusé par la télévision publique sénégalaise (RTS). Le morceau est chanté en français, en anglais et dans des langues locales.

«Nous, nous avons eu la chance d’avoir des économistes avertis qui nous ont fait connaître ce sujet depuis quelques années maintenant », a déclaré Didier Awadi qui a dit avoir été « approché par des politiciens de tous bords » pour chanter contre les APE.


Non aux APE
envoyé par afriktv

La mobilisation anti-APE prend de l’ampleur

« Nous sommes allés à Nairobi (Kenya), à Ouagadougou (Burkina Faso) et dernièrement à Bamako (Mali). Il a été question dans toutes ces villes des APE », a déclaré le rappeur, selon qui d’autres chanteurs et rappeurs vont joindre leur voix au projet.

«Les chanteurs ou musiciens qui n’ont pas encore chanté contre les APE ne tarderont pas à le faire, ou à en parler », a souligné l’artiste Awadi.

Outre Awadi, Smockey, et Kirikou, on note la participation au clip du groupe de rap malien Tata Pound, Big D., Keyti et Xuman (Sénégal), Priss K. (Côte d’Ivoire), Moussa Mbaye de Degg-J Force 3 (Guinée), Waraba (Mauritanie), Smarty du groupe Yeelen (Burkina Faso), Pheno B. et Safia de Kaidan Gaskia (Niger), Egalitarian (Gambie), Moona (Bénin) et Bobby (Togo).

Plusieurs organisations, outre ces rappeurs, se sont déclarées contre les APE. On peut noter, au Sénégal, la création récente d’une Coalition nationale « Non aux APE » à l’instigation du président Wade qui a indiqué, fin novembre, le refus du Sénégal de signer les APE avant la date butoir du 31 décembre 2007.

Lire aussi :

 Les relations UE-Afrique achoppent sur les APE

 La diaspora africaine en Europe crée un Collectif anti-APE

 Accords de partenariat économique UE – ACP : une menace pour l’Afrique