Au moins 21 morts dans un accident, la route a encore tué au Sénégal

Accident de Ndiaga Ndiaye
Accident de car Ndiaga Ndiaye

La série macabre se poursuit sur les routes au Sénégal. Ce lundi matin, à l’aube, un nouvel accident meurtrier est survenu, dans la région de Louga (183 km de Dakar). La collision a fait au moins 21 morts et plusieurs blessés graves.

L’accident a eu lieu un peu après 5 heures du matin, au Nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Une nouvelle collision qui intervient une semaine après un accident de la route qui avait fait officiellement plus de 40 morts, dans le département de Kaffrine. Selon les premières informations, l’accident de ce jour s’est passé à l’entrée de la commune de Ngueune Sarr.

Premier bilan de 20 morts et 23 blessés

Un car de transport en commun, « Ndiaga Ndiaye », est entré en collision avec un camion venant de Dakar. Le véhicule de transport tentait d’éviter un âne sur la chaussée, il a foncé sur le camion. Dans un premier bilan, le gouverneur de la région de Louga faisait état de 20 morts et 23 blessés. Un autre décès a été enregistré par la suite.

Sur les images, le car, immatriculé TH 6877 K apparaît renversé sur le côté droit. Un peu plus loin, l’animal gisait dans les herbes, raide mort. L’âne a visiblement été fauché. Quant au camion, même s’il reste sur ses pneus, sa devanture est sérieusement amoché. Aucune précision sur le sort des personnes qui se trouvaient dans la cabine du camion.

Une semaine après l’accident de Kaffrine

Il s’agit là d’un nouveau drame, après celui de Sikilo, à Kaffrine où on parle de 58 morts. Officiellement, 41 morts sont à déplorer. Ce drame a eu lieu à la suite d’une collision entre deux bus, lorsqu’un pneu a éclaté. Un nouveau drame, donc, après celui de Sikilo. Le gouvernement a d’ailleurs pris une vingtaine de mesures pour lutter contre l’insécurité routière.

Outre l’interdiction de rouler de 23 heures à 5 heures du matin pour les transports en commun, la modification des véhicules est prohibée. Notamment au niveau de la surcharge des porte-bagages. Des mesures dénoncées par les syndicats de transporteurs. La bande à Gora Khouma a d’ailleurs a annoncé une grève à partir de demain, mardi 17 janvier.

Lire : Voitures bricolées, Pneus hors norme… Les maux du transport au Sénégal