Air Ivoire, une colombe dans le ciel

Le décès d’Air Afrique continue de susciter de nouvelles ambitions. Les compagnies nationales se multiplient. Dernière en date, Air Ivoire. Qui prendra les airs le 31 mars prochain. Une résurrection salvatrice pour les Ivoiriens en mal d’avions.

Promis, juré, Air Ivoire reprendra les airs pas plus tard que la semaine prochaine, le 31 mars. Après plusieurs tentatives de résurrection, cette dernière tentative semble être la bonne. C’est le ministre des Transports, Kabran Appia, et le directeur général, Jean-Louis Hallot, qui ont fait l’annonce officielle depuis Abidjan. Dotée de quatre avions, la compagnie ambitionne de commencer par couvrir le territoire ivoirien et l’Afrique de l’Ouest avant de s’attaquer à des vols en direction de l’Europe. Depuis les malheurs d’Air Afrique, Abidjan est très mal desservie. Les vols intérieurs sont quasiment inexistants. C’est pourquoi Air Ivoire entend fidéliser ce marché en priorité.  » La valeur ajoutée qu’on veut amener ici en Côte d’Ivoire, c’est des avions qui partent à l’heure. Et pour assurer le mieux possible cette ponctualité, nous aurons un avion en réserve permanente « , assure, sans rire, Jean-Louis Hallot à Fraternité Matin.

Le spectre d’Air France

La nouvelle Air Ivoire est détenue par la holding All Africa Airways (A.A.A), composée essentiellement de Air France et de l’American Infrastructure Frind (AIF), un fonds d’investissement américain, à 75% du capital. La compagnie aérienne française détient 51% dans la holding. Air Ivoire s’est engagée à reprendre 80% de son ancien personnel. Elle garde 140 sur 167 personnes qui ont souhaité retrouver la compagnie et doit recruter 70 autres personnes. Des employés vraisemblablement d’Air Afrique, licenciés après le dépôt de bilan.

Les autorités ivoiriennes s’investissent dans la nouvelle compagnie même si l’Etat demeure actionnaire minoritaire.

Le ministre des Transports, Kabran Appia, voit l’avenir en rose pour la compagnie.  » Il y a une option claire qui est prise par le président de la République: Air Ivoire ira aussi loin que le marché le permet ainsi que l’envisagent les accords internationaux que nous avons passés. Nous allons nous conformer à la compétition et l’environnement international africain. Puis, s’il est nécessaire que Air Ivoire aille à Paris ou à New York, elle le fera. Nous travaillons à ces options « . Rendez-vous le 31 mars.

Lire aussi :

Trans Air Benin prend son envol

Burkina Faso : Il y a un prince dans l’avion

La Mauritanie déploie ses ailes

Kinshasa pleure la Sabena .