La Mauritanie déploie ses ailes

La Mauritanie mise sur les petites compagnies aériennes. Une première compagnie d’aviation privée vient de naître.

Et si l’avenir du transport aérien en Afrique appartenait aux petites compagnies ? La tentation est grande de répondre par l’affirmative. A l’heure où Air Afrique essaie de financer un plan social jugé inéluctable, la Mauritanie vient d’inaugurer la première compagnie aérienne du pays. Lancée le 19 mars, en présence du ministre de l’Equipement et des Transports, Camara Ali Gucladio, la Compagnie Mauritanienne des Transports Aériens (CMTA) fait figure de petit Poucet. Sa flotte ne compte pour l’instant que deux avions cargos d’une capacité de douze tonnes et un avion pour le transport des passagers, capable d’embarquer quarante personnes.

 » Il y a encore de la place « 

Interrogé par Afrik.com, le directeur de l’aviation civile mauritanienne, M’Boïrick Oud Gharve, estime que le  » créneau de l’aviation légère n’est pas encore comblé. De nombreuses localités ne sont pas desservies. La population mauritanienne est amenée à faire de nombreux déplacements pour des raisons professionnelles et surtout familiales. Il y a dans ce pays la place pour deux ou trois compagnies du même type « .

C’est dire si cette initiative privée a bénéficié d’un soutien inconditionnel des décideurs mauritaniens, comme en témoigne la présence des ministres des Pêches et de l’Economie maritime, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, lors à l’inauguration de la CMTA.  » Dans notre pays, l’entretien des routes est tellement onéreux qu’il justifie la mise en place de compagnies aériennes légères, plus sûres et compétitives « , explique M’Boïrick Oud Gharve. Estimant en outre que  » l’émergence de la CMTA dans le ciel mauritanien est la suite logique de la loi de privatisation des compagnies aériennes qui a été votée il y a de cela trois ans « . Investisseurs, à vos contrats.