Afrodesign, Lille joue dans la cour des grands

L’Afrique en créations, manifestation présente à Lille depuis le mois de septembre, abrite, jusqu’au 30 novembre, une exposition d’objets et de mobilier contemporains : la Cour africaine.

La manifestation africaino-lilloise, l’Afrique en créations accueille jusqu’au 30 novembre une exposition de designers venus de différents pays du Continent noir,  » la Cour africaine « . Elle se tient dans la Salle des malades de l’Hospice Comtesse, en plein coeur du vieux Lille.

Alors que tous les musées s’ouvrent aux arts primitifs, la ville du nord de la France reçoit les dignes descendants de ces artistes des premiers âges, dont nous admirons les oeuvres du quotidien. Ce sont ces mêmes objets qui s’exposent à l’Hospice Comtesse : tabourets, bols, chaises…

De l’intérieur du musée, la Salle des malades n’est pas accessible, mais une vitre permet aux visiteurs de l’Hospice de se faire une idée sur cette exposition dont ils ne voient que d’étranges petits objets. Il faut ressortir du musée pour trouver cette salle et y pénétrer depuis l’extérieur.

Afrique contemporaine au coeur du moyen-âge flamand

La première impression visuelle de cette exposition est une sorte d’anachronisme, une inadéquation remarquable, mais non choquante entre la salle d’un ancien hôpital du XIIIème siècle et du mobilier africain contemporain. Un beau mélange de cultures qui transporte, grâce à un éclairage tamisé, le design africain dans le mysticisme du moyen-âge.

La Cour africaine est divisée en trois séries.  » Afrodesign 2000  » rassemble les oeuvres de quatre artistes, Kossi Assou, Saliou Traoré, Valérie Oka et Issa Diabaté.  » Hospitalité sahélienne  » est consacrée au travail du créateur Cheick Diallo et  » Conteurs de formes  » regroupe le mobilier deNicolas Sawalo Cissé et celui de Balthazar Faye.

Chaque artiste recompose son univers par le biais de quelques éléments et les visiteurs se promènent en passant du mobilier tissé de Nicolas Sawalé Cissé aux vases et couverts d’ébène de Cheick Diallo. Des mondes intérieurs africains à découvrir, au coeur d’une bien jolie ville.

A lire aussi nos autres articles sur le sujet :

Les capitales d’Afrique se donnent rendez-vous à Lille.

L’Afrique créative se fête à Lille.

L’Afrique en créations : un début de folie.