L’Afrique créative se fête à Lille

La région lilloise accueille, de septembre à décembre 2000, une immense manifestation autour de l’Afrique artistique et vivante :  » L’Afrique en créations « . Un programme riche et passionnant qu’Afrik.com va suivre pour vous au cours des quatre mois qui viennent. Avant-goût d’une manifestation monstre.

Dans le cadre des manifestations  » 2000 en France « , Lille et sa région font la part belle aux artistes africains. Quelles que soient leur discipline et leur origine. Pendant quatre mois qui promettent d’être riches, la France du Nord va se mettre à l’écoute de la culture africaine dans son ensemble et sa diversité. Ce qui donne  » la plus grande manifestation jamais consacrée en France à la création africaine contemporaine « , explique Ibrahim Loutou, commissaire général de l’événement.

Youssou N’Dour avec le Pan African Orchestra et l’Orchestre national de Lille ouvriront les festivités le 14 septembre. Des bals africains, un festival Hip-Hop, une soirée mandingue et des nuits dédiées à l’Afrique du Sud et au Cap-Vert, suivront. Il sera possible de découvrir la création chorégraphique africaine lors de spectacles de danse, de se laisser bercer par des contes et des marionnettes, de s’émerveiller devant le Circus baobab, de s’amuser à la reprise de Georges Dandin de Molière par la troupe des Tréteaux du Niger.

Lille emballe tout le monde

Côté arts visuels, l’exposition  » L’Afrique à jour  » fera la synthèse de dix ans de création à la Biennale de Dakar. Neuf photographes exposeront le portrait de leur ville dans  » Villes, capitales d’Afrique « . Les designers africains de pays différents montreront leurs oeuvres dans  » La cour africaine « . La littérature n’est pas en reste. En effet, Lille accueillera un Salon du livre africain, ainsi que des conférences et des débats dans des cafés littéraires.

Quant au cinéma, le programme est alléchant : 50 films seront proposés dans 20 salles de la région. A noter : une rétrospective Souleymane Cissé, un coup de projecteur sur le cinéma burkinabé, et un  » Terres africaines  » spécial jeune public.