Affaire Delort : Belmadi décroche le soutien de Domenech

Djamel Belmadi (17 oct 21)
Djamel Belmadi

L’affaire Andy Delort continue de susciter de la polémique dans les médias. Après Éric Di Meco, c’est au tour de l’ancien sélectionneur de l’Équipe de France, Raymond Domenech, de prendre position, soutenant ainsi le sélectionneur national d’Algérie, Djamel Belmadi. Ce dernier n’est plus dans les dispositions de sélectionner le joueur, tant qu’il est sur le banc des Fennecs.

L’ancien sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, estime que Djamel Belmadi n’a fait que dire ce que ressentent les Algériens à propos d’Andy Delort. « Il faut rappeler le contexte. L’Algérie, c’est un pays où le football est passionnel, où il est d’une autre dimension. Belmadi ne fait que dire ce que tout le monde pense en Algérie. Comment Delort peut-il dire qu’il reviendra dans un an ? Qu’il dise : « Je ne peux pas, je veux assurer ma place en club. Coach, je suis désolé je ne viendrai pas ». Ça passe, et encore. Mais quand tu dis que tu reviendras dans un an, quand ils seront qualifiés… », s’est désolé Raymond Domenech.

« Il a provoqué un séisme ! Quand ça l’arrangeait, il était venu, et il était bien content. Et maintenant qu’il faut faire les matchs au fin fond de l’Afrique, il ne veut pas y aller, car il veut assurer sa place à Nice! On ne peut pas comprendre. Christophe Galtier défend son joueur, mais il est mal placé pour le faire. Le fait de ne pas y aller (en sélection algérienne) va lui assurer une place », a indiqué l’ancien sélectionneur de l’Équipe de France.

« Je ne vois pas de rapport entre les deux. S’il est bon et il fait les matchs, alors il sera aligné », a ajouté Raymond Domenech. Un nouveau soutien important pour Belmadi et une position encore plus compliquée à défendre pour un Delort qui n’a pas souhaité répondre pour l’instant . La veille, le Consultant pour la radio RMC, Eric Di Meco, a dit ne pas comprendre l’attitude d Delort. « Il a attendu un long moment, ce n’était pas évident pour lui de devenir international algérien et il en a fait la demande. Il a fait des pieds et des mains pour jouer la CAN, qu’il a gagnée », a fustigé le Consultant.

A lire : Algérie : Belmadi bannit Andy Delort de la sélection