À la rencontre de la Top Modèle martiniquaise Melodie Monrose

Article original publié en juillet 2010

Meodie Monrose vient de connaitre un mois exaltant. La beauté Martiniquaise vivait son train-train quotidien — à lire des livres, visiter des musées et à vivre la vie d’une jeune de 18 ans — lorsqu’elle a été découverte juste quelques semaines avant le début des castings du printemps 2011. Monrose s’est envolée pour New York quelques jours plus tard, et a signé avec Wilhelmina sur place. Bien qu’elle soit arrivée en retard dans le circuit des castings, elle a décroché une place parmi les mannequins défilant pour Vena Cava au premier jour de la Semaine de la Mode de New-York. Cela découla plus tard dans la semaine avec des apparitions de haut-vo lors des shows de Marc Jacobs, DKNY, rag & bone, et Jason Wu. À son arrivée à Milan , Monrose était bookée pour Prada, Missoni, Bottega Veneta, et Gucci. Nous avons réussi à voler quelques minutes de la débutante avant qu’elle ne s’envole pour Paris où elle devait défiler pour Yves Saint Laurent et Valentino.

À quoi ressemblait ton enfance?

 

J’étais une fille tranquille et très timide. J’ai toujours eu la tête plongée dans les livres! Ma mère, qui est enseignante, m’encourageait à étudier. J’ai un frère plus grand que moi que j’aime tellement et je suis fière de ma famille et heureuse du soutien qu’ils m’ont apporté pour faire ce travail.

Que fais tu tes journées libres?

J’essaye de me reposer autant que possible. J’aime voir mes amis, découvrir de nouveaux restaurants et J’AIME VRAIMENT BEAUCOUP les musées, particulièrement les musées Parisiens. Et tous les trucs habituels comme le shopping, aller voir des films … J’aime vraiment les films de Pedro Almodóvar. Il est phénoménal.

Décris-nous ta journée la plus inoubliable lors de la Semaine de la Mode de New York.

Le jour du défilé de Marc Jacobs. Je pensais que je ne défilais pas et j’étais un peu triste car je suis une grande fan de la marque, puis ils m’ont confirmé le matin du show. Je pense que c’était le plus beau défilé que j’ai fait pour le printemps 2011. Michelle Lee et tout le monde de KCD ont été tellement gentils avec moi et j’avais du mal à croire que j’étais cette nouvelle fille qui défilait pour un si grand show. Mais globalement, je peux dire que je prends du plaisir à faire chaque défilé mais ça a vraiment été une merveilleuse expérience.

Quel est ta top modèle préféré?

Noémie Lenoir, parce que quelque soit l’angle par lequel je vois cette femme, je m’arrête pour penser « Wow, cette fille est impressionnante! » Et peut-être que je m’identifie un peu à elle parce qu’elle est originaire d’une île française comme moi. J’aime aussi vraiment Coco Rocha. Elle est exceptionnelle à regarder poser et bouger. Elle m’apprend à devenir un meilleur mannequin.

Écoutes-tu actuellement un son à la mode?

« Empire State of Mind, » de Jay-Z avec Alicia Keys en featuring. Tout dans la chanson est vrai. New York est l’endroit où tes rêves deviennent réalité. J’aime tout simplement cette ville.

Si tu pouvais rencontrer quelqu’un, mort ou vivant, qui serait cette personne ?

Marilyn Monroe, car elle est l’incarnation de la féminité et du glamour — une légende.

Révèle-nous un secret

Quand j’étais enfant je rêvais de devenir une designer! Je rêvais de devenir la prochaine Karl Lagerfeld. J’ai abandonné ce rêve quand j’étais plus jeune, parce que tout le monde me disait que c’était impossible. Je me rends maintenant compte qu’il faut être très créatif et très talentueux pour être un bon designer. Il faut avoir la formation appropriée et être passionné. Peut-être un jour après le mannequinat. J’espère que le fait d’être entourée de tous ces designers talentueux me permettra d’en apprendre un peu plus chaque jour, et puis qui sait?

Traduit de l’Anglais par Guy Everard Mbarga

Source : New-York MAG