A Kinshasa, Yamina Benguigui est coquette jusqu’au bout des cheveux

Lors de sa visite en République démocratique du Congo (RDC), pour la préparation du sommet de la Francophonie, Yamina Benguigui a exigé durant son séjour un coiffeur à sa disposition 24 heures sur 24. L’attitude de la ministre française déléguée à la Francophonie contraste avec le style du président « normal » Hollande. Les socialistes ne cachent pas leur agacement.

Talons aiguilles. Tailleur taillé à la perfection. Lunettes de soleil noires. Ongles vernis. Yamina Benguigui n’a rien laissé au hasard durant son séjour au Congo. Les Congolais se souviendront longtemps du passage de la ministre française déléguée à la Francophonie, qui s’est particulièrement fait remarquer. Envoyée par le président Hollande à Kinshasa pour préparer le sommet de la francophonie, elle a exigé un coiffeur à sa disposition durant les quatre jours de son séjour à Kinshasa, selon le journal Le point.

Plusieurs membres du gouvernement pointent du doigt l’attitude de la ministre, constamment raillée. Cécile Duflot aurait même raconté à sa fidèle amie Martine Aubry comment Yamina Benguigui aurait un jour coincé son talon dans une grille du palais présidentiel. Un huissier a dû voler à son secours pour la sortir de cette situation embarrassante.

Des socialistes agacés par la ministre

Selon L’Express, qui lui a consacré un portrait peu flatteur en juillet dernier, plusieurs ministres ont été surpris de la voir débarquer dans l’équipe de Jean-Marc Ayrault. C’est Bertrand Delanoé qui aurait conseillé au Premier ministre de la nommer pour plus de diversité dans le gouvernement, rapporte le journal en ligne politique Sight. Certains ministres déplorent également son « incompétence ». Durant le remaniement ministériel de juillet, elle a perdu une partie de ses prérogatives, notamment le portefeuille des Français de l’étranger, récupéré par la sénatrice Hélène Conway.

Les socialistes sont notamment nombreux à être agacés par le style vestimentaire très flamboyant de Yamina Benguigui. Il est en effet très rare de la voir sans ses lunettes de soleil noires qu’elle porte même en Conseil des ministres. Pas étonnant pour celle qui estime, selon Sight, que la politique « c’est comme le cinéma. Un jour tu es Catherine Deneuve. Le lendemain, Sophie Marceau ».

Lire aussi :

 Francophonie : Yamina Benguigui à Kinshasa

 RDC : Koffi Olomidé sous les verrous

 RDC : 500 000 déplacés en direction de Goma