Zimbabwe : l’immunité de Grace Mugabe déclarée inconstitutionnelle

La Haute Cour de Johannesburg a annulé la décision d’accorder à l’ex-Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, l’immunité diplomatique. Le juge Bashier Vally a jugé que l’immunité était  incompatible avec les dispositions de la Constitution.

Le retrait de l’immunité diplomatique de l’ex-première dame du Zimbabwe avait été demandé lorsqu’elle a été accusée d’avoir agressé le mannequin sud-africain Gabriella Engels dans un hôtel de luxe à Johannesburg en 2017. Engels a publié des photos d’elle avec de nombreuses blessures au visage sur les réseaux sociaux.

Au début de cette année, Gabriella Engels a déclaré qu’elle espérait que l’ancienne première dame du Zimbabwe serait ramenée en Afrique du Sud pour faire face aux accusations: « J’espère qu’elle rendra des comptes. Je laisse tout maintenant entre les mains de Dieu et je sais qu’il nous aidera à traverser tout.« 
La Haute Cour du Sud de Gauteng à Johannesburg Juge a statué que l’immunité accordée en 2017 à Grace Mugabe par le Ministre Maite Nkoana-Mashabane était illégale. Maintenant la justice prévaudra et les poursuites doivent être effectuées avec une demande d’extradition.