Yayi Boni en tête du scrutin présidentiel au Bénin

L’ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), le Dr Yayi Boni, est arrivé en tête du premier tour du scrutin présidentiel au Bénin, selon
les grandes tendances rendues publiques tôt dimanche par la
Commission électorale nationale autonome (CENA).

Avec 726.502 voix, soit 31,95% des suffrages exprimés, cet inconnu des milieux politiques béninois est suivi de l’ancien président de l’Assemblée nationale, l’avocat Adrien Houngbédji, qui a recueilli 573.293 voix, soit 25,21%.

L’ancien ministre d’Etat Bruno Amoussou arrive en troisième
position avec 432.718 voix (19,03%) et Léhadi Vinagnon Soglo, fils aîné de l’ancien président de la République Nicéphore Soglo, arrive en quatrième position avec 195.144 voix, soit 8,58%.

Outre ce carré d’as, l’actuel président du Parlement, le
diplomate Antoine Kolawolé Idji a recueilli 3,96% avec 89.941 voix, alors que le plus jeune des candidats, le sociologue Lazare Sèhouéto, s’en sort avec 37.478 voix et un score de 1,65%.

Les deux femmes candidates, Marie Elise Gbèdo et Célestine Zanou, elles, ont recueilli respectivement 0,31% et 0,25% des suffrages exprimés.

Pour le président de la CENA, Sylvain Nouwatin, ces résultats provisoires sont fondés sur un taux moyen de dépouillement de 70,87% au plan national limité à 40,87%, 22,68% et 15,48% dans les Collines, l’Atlantique et l’Alibori.

A l’issue des tendances complètes qui seront proclamées ce
dimanche dans la soirée, les résultats seront retransmis à la Cour constitutionnelle chargée de statuer sur les recours et de proclamer les résultats définitifs. En cas de confirmation de cette tendance par la haute juridiction, un second tour sera organisé dans les quinze jours qui suivent afin de départager les deux candidats arrivés en tête.

Quelque 4 millions de citoyens se ont rendu aux urnes
dimanche dernier pour élire le successeur du président Mathieu Kérékou parmi vingt-six candidats, dont deux femmes.

Lire aussi la biographie du Dr Yayi Boni