Wade fait le ménage

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a démis de ses fonctions le gouvernement de Mame Madior Boye. Selon nos informations, il nommera mercredi un nouveau Premier ministre. Son directeur de cabinet et ministre d’Etat, Idrissa Seck, serait en bonne position.

 » Nous l’avons appris à la télévision ! Le gouvernement a été démis de ses fonctions sans aucune explication. Nous ne connaissons même pas le pourquoi de cette mesure brutale. C’est effectif depuis cet après-midi !  » s’indigne un haut fonctionnaire à la Primature. Le président sénégalais Abdoulaye Wade a démis de ses fonctions le gouvernement dirigé par Mame Madior Boye depuis le 12 mai 2001. Aucune explication officielle n’a été fournie à ce limogeage. Depuis quelques jours, la presse locale faisait état de l’imminence d’un remaniement ministériel mais n’a évoqué, à aucun moment, la démission de l’ensemble du gouvernement.

La grande purge

 » Le remaniement était prévu de longue date mais le naufrage du Joola a tout précipité. Abdoulaye Wade a décidé de prendre acte des résultats des élections du 12 mai dernier. Il y avait beaucoup de contradictions dans le clan majoritaire. Il a donc décidé de s’appuyer sur son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS) « , analyse Momar Dieng, journaliste à Wal Fadjri. La coalition présidentielle, formée de près d’une quarantaine de partis politiques, est devenue trop lourde à gérer, traversée par de nombreux courants idéologiques. Et c’est pour mettre fin à cette hétérogénéité que le président sénégalais aurait tranché pour un gouvernement à forte ossature PDS. Selon nos informations, son actuel directeur de cabinet et ministre d’Etat, Idrissa Seck, serait pressenti pour remplacer Mame Madior Boye. Numéro 2 du PDS, le libéral quadragénaire aurait la confiance d’Abdoulaye Wade.

Hasard du calendrier ou opportunité politique, c’est ce lundi à 16 heures que la commission d’enquête sur le naufrage du Joola, qui a fait un millier de mort le 26 septembre dernier, a rendu son rapport. Elle a conclu à une défaillance technique. En fin politicien, Abdoulaye Wade envoie un signe fort à ses concitoyens. Le limogeage du gouvernement peut être interprété comme une sanction. Et permet au président d’asseoir un peu plus son autorité.

Lire aussi

Le Premier ministre sénégalais est une femme.

Le naufrage du Joola.

Voir aussi

Site officiel du gouvernement.