Volley-ball : Laetitia Bassoko prend sa retraite internationale


Lecture 2 min.
Laetitia Moma Bassoko
Laetitia Moma Bassoko

Après ses compatriotes Stéphanie Fotso Mogoung (34 ans) et la capitaine Christelle Nana Tchoudjang (32 ans), la volleyeuse camerounaise Laetitia Moma Bassoko vient d’annoncer sa retraite internationale. Triple championne d’Afrique (2017, 2019 et 2021), la joueuse de GS Caltex Seoul KIXX n’évoluera plus avec les Lionnes Indomptables du Cameroun.

Évoluant désormais sous les couleurs de GS Caltex Seoul KIXX, une équipe féminine sud-coréenne, la volleyeuse camerounaise Laetitia Moma Bassoko, 28 ans, vient de prendre officiellement la décision de mettre un terme à sa carrière internationale, pour des raisons personnelles. Elle l’a annoncé via ses réseaux sociaux. « Ça a été un honneur pour moi de servir ma nation. Vive le Cameroun, Vive le volley-ball Camerounais », a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Laetitia Moma Bassoko faisait partie de l’ossature de l’équipe nationale du Cameroun, triple vainqueur du Championnat d’Afrique 2017, 2019 et 2021. Mais, également finaliste en 2013 et 3ème en 2015. Elle a aussi pris part au Championnat du monde de volley-ball féminin 2014, en Italie, et aux Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro (Brésil). Elle participe ensuite au Championnat du monde 2018 au Japon où le Cameroun avait terminé à la 21ème place au classement général sur 24 participants, juste derrière le Kenya (20ème).

Avec cette décision de mettre un terme à sa carrière internationale, Laetitia Moma Bassoko emboîte le pas à son ancienne capitaine Christelle Nana Tchoudjang, mais également à Stéphanie Fotso Mogoung. Ces deux dernières, qui sont des trentenaires, ont récemment décidé de laisser la place à la nouvelle génération pour les prochaines échéances des Lionnes Indomptables du Cameroun.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter