Violences à Bruxelles, les Belges moins sportifs que les Français ?

Violences à Bruxelles
Violences à Bruxelles

Des violences ont éclaté, ce dimanche, dans les rues de Bruxelles, après la victoire du Maroc sur la Belgique (2-0). Des incidents qui dénotent d’une absence de sportivité dont ont fait preuve les supporters belges. Visiblement, les férus du ballon rond n’ont pas digéré cette défaite face à une équipe africaine. Pourtant, de courte mémoire, Paris n’avait pas été mis sens dessus dessous, lorsque le Sénégal a battu la France lors du Mondial 2002.

Après une courte victoire sur le Canada (1-0), lors de leur première sortie dans ce Mondial Qatar 2022, les Diables rouges se sont inclinés, ce dimanche 27 novembre 2022, lors du deuxième match de la Coupe du monde de football. La sélection marocaine est passée par là en infligeant une cuisante défaite à cette équipe belge, qui n’a pourtant pas démérité. Mais la bande à Hakim Ziyech était trop forte. Une pilule toutefois difficile à avaler dans la capitale belge, où des violences ont éclaté, en raison du match.

Des actes de vandalisme à Bruxelles

Plusieurs personnes se sont livrées à des actes de vandalisme en saccageant du mobilier urbain. Elles ont aussi attaqué les forces de l’ordre. Selon la police, avant même la fin du match, « des dizaines de personnes, dont une partie cagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l’ordre, ce qui a compromis la sécurité publique ». Dans le centre-ville, les manifestants auraient même fait usage de matériel pyrotechnique.

D’autres par contre, armés de lance-projectiles et de bâtons, ont détruit des feux de signalisation. Des violences qui ont contraint les forces de l’ordre à intervenir en larguant des gaz lacrymogènes. La police a par ailleurs demandé aux populations d’éviter certains quartiers du centre-ville. En outre, des stations de métro ont été fermées et des rues bloquées pour limiter les attroupements. D’ailleurs, le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, a « donné ordre à la police de procéder à des arrestations administratives des fauteurs de troubles ».

Défaite placée dans un contexte sportif

Pourtant, l’histoire de la Coupe du monde a montré que ce n’est pas la première fois qu’un pays européen se fait battre par une sélection africaine. S’il y en a bien d’autres, l’on se rappelle particulièrement, en 2002, que la France avait été battue par le Sénégal. Un but inscrit par feu Pape Bouba Diop. Une victoire de l’ex-colonie sur l’ancienne puissance coloniale, qui, pourtant, n’avait en rien entamé l’orgueil des supporters français. Ces derniers avaient eu la grandeur d’esprit de placer cette défaite dans un contexte purement sportif.

Pas d’actes de vandalisme au point de compromettre la liberté de déplacement des habitants de la capitale française. Un bel exemple de la sportivité de leurs pairs français que les supporters belges feraient mieux de suivre. Quels que soient les enjeux, un match de football ne peut et ne doit pas dépasser le cadre purement sportif. En espérant que les Diables rouges parviennent à effrayer l’équipe de la Croatie lors de leur troisième sortie dans ce groupe F.

Lire : Hakim Ziyech, le grand artisan de la victoire du Maroc sur la Belgique