Mondial Qatar 2022, les Sénégalais se souviennent de Bouba Diop

Stèle de Bouba Diop à Rufisque
Stèle de Pape Bouba Diop à Rufisque

Au Sénégal, la Coupe du monde renvoie systématiquement à la victoire des Lions de la Téranga qui avaient dévoré les Coqs sportifs. Nous sommes en 2002, en match d’ouverture. Pape Bouba Diop avait marqué le but victorieux de la rencontre. Vingt ans après, à quelques jours du début du Mondial Qatar, les Sénégalais se rappellent de l’enfant de Rufisque.

Pape Bouba Diop a été le meilleur buteur sénégalais en phase finale de Coupe du monde avec trois réalisations. Le Rufisquois a marqué le but victorieux contre la France en match d’ouverture de la Coupe du monde de 2002. Le joueur a par la suite été auteur de deux autres buts lors de ce Mondial 2002. Lors de cette compétition, le Sénégal s’est arrêté en quart de finale. Le natif du quartier HLM, qui a vu le jour un 28 janvier 1978 à Rufisque et qui est décédé le 29 novembre 2020 à Lens, en France, a laissé ses empreintes. il n’a pas non plus été oublié.

Hommage des Rufisquois à Bouba Diop

Une stèle a été construite en sa mémoire. A quelques jours du début du Mondial qui verra la participation des Lions, son quartier se souvient. « Ici, c’est le terrain Pape Bouba Diop. Tous les Rufisquois lui rendent hommage, tout le temps. Surtout lorsque le Sénégal prépare de grandes compétitions comme c’est le cas pour le Mondial », nous confie cette vendeuse, qui tient une table non loin de la stèle. Cacahuètes, eau fraîche, c’est ce qu’elle propose aux passants. Elle ne manque pas de jeter un regard en direction de la stèle.

Stèle de Bouba Diop à Rufisque
La stèle de Pape Bouba Diop dans son quartier au Sénégal

Sur celle-ci, deux images du joueur. L’une d’elle est très expressive puisque dessus, Pape Bouba Diop arborait fièrement le maillot de la sélection nationale. « Une fierté pour tout un peuple », confie Alou, habitant le même quartier que le joueur. « Nous sommes peinés en ce moment, car tous nos esprits vont vers Pape Bouba. Ce gosse a marqué le football sénégalais. En tout cas, il a fait la fierté de Rufisque qui l’a vu naître. En de pareils moments, nous ne pouvons qu’avoir une pensée pieuse pour sa mémoire », confie le sexagénaire, la mine triste.

Explosion de joie au Sénégal en 2002

« Je me souviens comme si c’était hier, lorsque Bouba a glissé le ballon au fond des filets. Il y avait comme deux explosions : une de joie au Sénégal où c’était l’euphorie totale ; une autre en France où on pouvait lire la déception sur les visages des joueurs comme des supporters. On ne peut pas oublier ces images », confie Doyen Sarr, lui aussi des HLM Rufisque. Pape Bouba Diop n’a pas marqué les esprits qu’au Sénégal. En effet, le Rufisquois a aussi laissé ses empreintes au RC Lens où il est arrivé en janvier 2002. Le milieu de terrain aidera son club à être vice-champion de France en 2002.

Lors de l’expédition 2002, qui s’est jouée en Corée du Sud et au Japon, Pape Bouba Diop avait comme coéquipiers Ferdinand Coly, El Hadji Ousseynou Diouf et autre Aliou Cissé, actuel coach des Lions de la Téranga.

Lire : Mondial Qatar 2022 : tout ce qu’il faut savoir sur les primes