Village ravagé par les flammes, 500 familles évacuées : où sont les Canadairs marocains ?

Des Canadairs
Deux Canadairs

Une partie du royaume du Maroc est ravagée par les flammes, depuis quelques jours. Des feux de forêt d’une rare violence, qui ont détruit un village et contraint 500 familles au déplacement. Pourtant le Maroc affirme disposer de matériel de pointe contre ce fléau.

De violents feux de forêt, attisés par un vent très fort, ravagent les régions septentrionales du Maroc dont Larache, Ouezzane, Tétouan et Taza. Jeudi, Fouad Assali, directeur du Centre de gestion des risques climatiques forestiers, a indiqué que les pompiers et militaires marocains tentent de maîtriser au moins quatre foyers de feu qui progressent dans des régions boisées du Nord du pays. Une situation plus qu’inquiétante pour les populations.

Si pour l’heure, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée suite au déclenchement de ce brasier marocain, les incendies ont toutefois provoqué l’évacuation, dans les provinces de Larache et Taza, de près de 500 familles, à titre préventif, indiquent les autorités marocaines. Par ailleurs, les flammes ont détruit un petit village de la région de Ksar El Kebir. Depuis mercredi soir, un millier d’hectares de massifs forestiers ont été ravagés par les flammes, dans les provinces de Larache et Ouezzane.

«Les efforts se poursuivent dans l’espoir de maîtriser ces incendies, dans les prochaines heures», a tenté de rassurer Fouad Assali. Le responsable a ajouté que la Protection civile, les services des Eaux et Forêts, les éléments des Forces armées royales et de la gendarmerie tentent de contenir ces incendies dévastateurs. Aucune mention n’a toutefois été faite des Canadairs marocains, au nombre d’une dizaine et qui auraient même servi à aider à combattre les incendies en Europe.

Rappelons que durant la vague d’incendies qui avait frappé l’Algérie voisine, en 2021, les autorités royales avaient proposé leur assistance à leurs homologues algériens. Sauf que le Président Abdelmadjid Tebboune avait préféré ne pas répondre à cette offre marocaine. Conscient que le Maroc n’était même pas en mesure de gérer ses propres incendies ?

Lire : Ravagée par des incendies, l’Algérie, sous-équipée, snobe les canadairs marocains