Vilains petits bourgeons

Le printemps est là et les bourgeons arrivent. Notamment, ceux qui s’installent insidieusement et tranquillement sur nos visages. Petit lexique sur nos visiteurs inopportuns : comédons, lentigos et autres boutons.

 Le comédon survient lorsqu’un pore est bouché par une accumulation de matière grasse, appelée sébum, et une accumulation d’impuretés. Il se forme alors un bouchon. Point blanc au départ, il devient point noir au contact de l’air quand il s’oxyde. Lors de son extraction, une matière grasse et épaisse sort de la peau comme un vers, d’où son nom,  » le vers de la peau ».

Les lentigos sont des petites taches pigmentaires, plus ou moins saillantes, semblables à des grains de beauté, ou planes comme des taches de rousseur. Cette petite excroissance de peau est due à une augmentation du nombre de mélanocytes (cellules qui fabriquent la mélanine)

Les boutons renvoient à un terme générique qui fait référence aux pustules et aux papules. Les premières découlent d’une lésion de la peau qui se caractérise par un soulèvement localisé de l’épiderme (la couche superficielle de la peau) et dans lequel se loge un liquide blanchâtre purulent : du pus. Les papules sont, quant à elles, des lésions de peau, en relief de couleur rouge ou rosé (plus rare), et qui ne contiennent aucun liquide.

Lire aussi : « Joli miroir, dis-moi comment être la plus belle » : Première étape, l’exfoliation