« Joli miroir, dis-moi comment être la plus belle » : Première étape, l’exfoliation

Si les femmes à la peau colorée ne pouvaient voir exaucer qu’un seul de leurs souhaits, elles demanderaient presque toutes une peau saine. Nous savons avec plus ou moins de grâce user des artifices du maquillage, mais ce n’est qu’une illusion d’optique. Pour nous garantir une peau « vivante » et lumineuse, il n’y a qu’une option durable : le soin régulier et en premier lieu le nettoyage.

Avoir une belle peau impose de la régularité et de l’application. Certes, il faut connaître les bons gestes et suivre une méthode de nettoyage appropriée à l’originalité de notre peau, mais il faut aussi se plier à une rigueur stricte pour que cette routine devienne un rendez-vous agréable matin et soir. L’entretien corporel s’apparente à l’entraînement sportif. Pour réussir, il faut s’entraîner régulièrement et supprimer les habitudes nuisibles aux performances. En matière de soins esthétiques aussi, nous devrons nous approprier de nouveaux gestes. La peau doit être nettoyée tous les matins et tous les soirs, que l’on se maquille ou non ! Aucune excuse ne peut être recevable : ni l’envie d’aller au lit plus rapidement, ni le fait de rentrer à une heure avancée de la nuit, ni même la sacro-sainte panne de réveil du matin !

Nous nous alimentons au moins trois fois par jour. De même, notre peau a des besoins particuliers qui méritent notre attention deux fois par jour : le matin pour lui donner les moyens d’affronter les fluctuations climatiques et environnementales de la journée ; et le soir pour lui permettre de se mettre au calme en se rechargeant en vue du lendemain, pour éviter que les pores ne s’obstruent et pour faciliter l’élimination des cellules mortes en surface de l’épiderme. Quand les cellules mortes en excès s’agglomèrent au sébum, elles en ralentissent la répartition. Ce mélange associé aux autres impuretés ambiantes provoque l’apparition de points noirs, comédons et boutons par surinfection. Il faut à tout prix éliminer la saleté ! Le savon nous a toujours été présenté comme « le » moyen idéal. Alors nous éliminons la saleté des cheveux, du visage, du cou, du corps et des pieds avec le même bon vieux savon. Cette méthode « à l’ancienne » est à proscrire dorénavant, surtout pour le nettoyage de la peau fragile du visage et du cou. Après le savonnage, la peau « tire ». Elle prend un aspect cendré inesthétique plus le teint est foncé. On peut même remarquer des « rougeurs » sur les teints plus clairs. La plupart des savons sont fortement alcalins. Même si ceux qui sont dits « sans savon » le sont un peu moins, ils provoquent tout de même dessèchement, irritation et sensibilité.

Pourquoi il est si important de se nettoyer la peau correctement ?

Je vous entends d’ici : « Elle ne va pas nous dire de ne plus nous laver avec de l’eau ! », « Sans eau on n’est pas propre ! » ou « Elle va encore nous remplir la tête avec le lait démaquillant et la lotion » ! Quand m’avez-vous entendu dire cela ?! Jamais je n’ai décrié l’eau ni prétendu que le lait démaquillant servait à autre chose qu’à démaquiller, à faire « fondre » les produits de maquillage le soir, avant le nettoyage proprement dit de la peau. Certes, je veux que la peau soit « bien propre », mais qu’elle le soit dans le respect de son intégrité et de ses qualités. Le nettoyage est une étape majeure pour avoir une peau saine et belle qui conservera son capital beauté plus longtemps. Une peau propre est douce, lumineuse et confortable. Alors, je vous conseille vivement une étape capitale du programme de nettoyage du matin : l’exfoliation. Les qualités physiologiques de la peau noire ou métissée lui permettent une exfoliation douce et quotidienne avec une crème légère ou un gel qui renferme de micro grains d’origine naturelle ou synthétique, qui eux réalisent de façon mécanique l’exfoliation en douceur. Ces exfoliants nettoient en profondeur, ils sont généralement moussants et se rincent à grande eau !

Quand nous parlons en esthétique et en cosmétologie de soin, nous nous adressons essentiellement à la partie supérieure de la peau : l’épiderme. C’est un tissu épithélial d’épaisseur variable qui se régénère par l’évolution des cellules (kératinocytes) qui synthétisent la kératine, une protéine. La kératinisation est un processus biochimique évolutif qui permet la migration des kératinocytes des couches basales vers la surface de l’épiderme, où elles ne sont plus que des cellules inactives complètement kératinisées. Ce renouvellement cellulaire se déroule selon un cycle d’environ 28 jours en 5 étapes qui délimitent les 5 parties de l’épiderme. De l’intérieur vers l’extérieur on trouve les couches basales où les cellules sont hautes et cylindriques, leur cohésion étant garantie par des points d’attache : les desmosomes. Puis, le corps muqueux de Malpighi où elles commencent à s’aplatir. Par-dessus, vient la couche granuleuse avec ses cellules en forme de losanges très aplatis. La couche claire, elle, est composée uniquement de cellules très plates quasiment inactives. Cette couche est surtout visible à la paume des mains et à la plante des pieds. Enfin, la partie superficielle de l’épiderme est composée des couches cornées. A ce niveau, les kératinocytes se sont plus que des lamelles cornées de kératine inerte qui sont encore soudées dans la partie compacte des couches cornées, et qui se désolidarisent et se détachent sous l’action d’enzymes cutanées : la partie desquamante (celle qui pèle, ndlr).

L’exfoliation, une nécessité

Des chercheurs on montré d’une part, que pour éliminer les couches cornées d’une peau blanche il faut 6 à 15 bandes d’adhésif, contre 8 à 25 pour une peau noire. Ils ont d’autre part démontré que sur une même région cutanée et sans exposition solaire, l’épaisseur moyenne des couches cornées est identique chez les blancs et les noirs. Ils en concluent que les couches cornées sont plus compactes chez les peaux noires. C’est cette caractéristique qui autorise l’exfoliation quotidienne qui affine « cette carapace ». L’action mécanique quotidienne de l’exfoliation élimine les cellules mortes en excès à la surface de l’épiderme. Elle atténue l’impression visuelle de peau sèche et blanchissante renforcée par des sensations d’irritation. Les échanges naturels d’eau entre l’intérieur et l’extérieur de la peau sont mieux régulés. « L’éponge » que représentent les couches cornées fortement compactées de la peau noire devenant moins dense, la déshydratation par évaporation s’en trouve amoindrie. La répartition du sébum est plus homogène d’où une plus grande souplesse et une plus grande mobilité de la peau.

Voici la marche à suivre. Vous utiliserez votre exfoliant doux en lieu et place du savon, le matin. Pour celles qui utilisent un lait démaquillant et une lotion le matin, vous devrez aussi modifier votre routine en la reportant au soir, au moment du démaquillage ! Cette nouvelle façon d’agir ne vous prendra pas plus de temps mais elle vous apportera beaucoup de confort. Pour la toilette de votre visage, vous allez d’abord humidifier votre peau avec l’eau du robinet. Puis, vous prendrez dans le creux de votre main une noix d’exfoliant que vous étalerez en un tour de main sur la paume de vos deux mains. Ensuite, vous allez « émulsionner » par de larges mouvements circulaires votre exfoliant sur vos joues et l’ensemble de votre visage, comme si vous vouliez faire mousser du savon. Vous insisterez un peu plus sur la zone-T (le front, le nez et le menton). Vous éviterez scrupuleusement la région des yeux, beaucoup trop fragile pour résister à ce régime quotidien. Pour finir, vous rincerez à grande eau, ce qui est très agréable et confortable. Votre peau est alors réveillée et tonique pour affronter la journée. Vous essorerez votre visage avec une serviette propre. Je vous conseille d’avoir deux serviettes : une grande pour le corps et une serviette plus petite de couleur plus sombre (pensez aux traces occasionnelles de produits de maquillage lors du démaquillage le soir, elles seront moins visibles !). N’oubliez pas de changer votre serviette pour le visage une fois par semaine. La durée de l’exfoliation ne doit être que de deux à trois minutes. Puisque vous la renouvellerez tous les matins, il inutile de frotter la peau exagérément, ce qui aurait pour résultat de l’agresser ! Les bénéfices de l’exfoliation quotidienne ne dépendent pas de la force de vos poignets, ils tiennent en la régularité de la répétition d’une opération douce et mesurée. En lui accordant une attention appropriée, je crois que toutes les femmes à la peau colorée peuvent avoir une peau magnifique saine et vivante.