Vidéo, Gabon, Maroc : vainqueur de l’AVC, dites Champion Ali Bongo !

Le Président du Gabon, Ali Bongo

Le chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est arrivé au Gabon, cet après-midi, après avoir quitté le Maroc, debout sur ses deux jambes, juste aidé par une canne : un combat ainsi gagné contre le redoutable accident vasculaire cérébral (AVC).

C’est un combat de longue haleine qu’il vient de remporter. Ali Bongo Ondimba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est en rentré au Gabon, ce samedi 23 mars 2019, debout sue ses deux jambes. Un miracle ? Non, plutôt l’aboutissement d’un combat sans merci que le dirigeant de ce pays d’Afrique Centrale, sans doute boosté par la volonté de retrouver ses « chers compatriotes », comme il l’avait promis le 31 décembre, a mené, depuis que ce redoutable accident vasculaire cérébral a tenté de le terrasser.

A lire : Gabon, Vacance du pouvoir : « Il n’y a pas de sosie » d’Ali Bongo

C’était sans compter avec la volonté du chef de l’Etat gabonais de poursuivre sa mission présidentielle. Laquelle mission a par moments été remise en cause par une opposition, et même un gouvernement sans espoir aucun de revoir un jour le dirigeant retrouver sa santé. Au point d’agiter la vacance du pouvoir. Surpris par un AVC, le 24 octobre 2019 en Arabie Saoudite, Ali Bongo, paralysé du fait d’une hémiplégie droite, n’a point baissé les bras. Après un mois d’intense lutte contre la maladie, Ali Bongo a rejoint le Maroc, où son ami et frère Mohammed VI l’avait invité à venir poursuivre sa rééducation, après avoir fait prendre toutes les dispositions nécessaires pour la prise en charge du dirigeant gabonais.

A lire : Vidéo, Gabon : un « faux Ali Bongo » de retour du Maroc ?

Il aura fallu quatre longs mois, ponctués de soins, d’apprentissages, pour voir Ali Bongo, retrouver l’usage jadis perdu de la main droite, quitter son fauteuil roulant pour se tenir debout et poursuivre sa mission avec les Gabonaises et les Gabonais. Ainsi, Ali Bongo Ondimba a vaincu l’AVC, en vrai champion dont le mérite est à saluer. Car, peu ont réussi cet exploit en si peu de temps. Il fallait le faire et Ali Bongo l’a fait. Bravo Champion !

A lire : Gabon : « totalement rétabli », Ali Bongo débarque à Libreville