Vidéo : au Sénégal, on empoisonne les chiens !

Incroyable mai vrai ! Des centaines de chiens empoisonnés au Sénégal, plus particulièrement à Thiès (70 km de Dakar). Attention, les images sont choquantes !

(De notre correspondant à Dakar)

Les autorités sénégalaises ont entrepris une initiative qui a choqué toute une population, celle de Thiès (70 km de Dakar), notamment les élèves et autres riverains de l’école primaire Daniel Brottier. Une dizaine de chiens ont en effet été retrouvés morts ce jeudi 9 janvier, au matin, « tués durant la nuit de mercredi à jeudi, par les autorités sénégalaises », selon les témoins qui indexent le service de l’élevage.

Sur les vidéos, on peut bien identifier des boulettes de viande (poumon de bœuf découpé en morceaux) disposées sur du papier cartonné. Les chiens n’ont même pas eu le temps d’avaler tous les morceaux, qu’il se sont tous retrouvés écroulés au sol. Aux alentours du quartier Thialy (1km de là), le décor est pareil, des dizaines de chiens gisent au sol, morts. Tout comme les abords de l’hôpital Saint Jean de Dieu où les médecins n’ont rien pu faire face à ces chiens dont la rigidité cadavérique attestent d’une mort qui date de quelques heures.

Si certains chiens sont morts sur le coup, d’autres ont eu une longue agonie, qui aura duré la nuit de mercredi au jeudi, à 13h30. A leur descente, les élèves de l’école Daniel Brottier, ainsi que ceux du collège Saint-Gabriel ont eu une seconde fois droit à cette scène horrible qui en a choqué des potaches. Déjà que le matin, en allant à l’école, ils avaient vu au sol, inertes des chiens, morts. Un spectacle macabre qui, visiblement leur avait donné des frissons. Les chiens morts dans la matinée ont été enlevés avant 13h00, ceux agonisant laissés sur place, le temps qu’ils succombent, d’une mort lente, et visiblement douloureuse.

Déjà le matin, des conducteurs de moto nous signalent qu’aux abords de l’hôpital régional de Thiès, le décor est identique, c’est un véritable massacre de chiens qui a été opéré et « commandité par les autorités sénégalaises », ont-ils lancé. Au total, ce serait des centaines de chiens qui ont été empoisonnés durant cette seule nuit du mercredi 8 janvier au jeudi 9 janvier 2014, à Thiès. Un massacre qui en a fait pleurer plus d’un, élèves, commerçants, comme simples passants.