Vers une nouvelle tension entre le Maroc et l’Algérie ?


Lecture 2 min.
Abdelmadjid Tebboune et Mohammed VI
Abdelmadjid Tebboune et Mohammed VI

Quatre vacanciers, qui effectuaient une sortie en jet-ski, depuis le Maroc, se sont retrouvés dans les eaux territoriales de l’Algérie. Un déplacement fatal puisque certains d’entre eux ont été abattus par les garde-côtes algériens. On peut craindre de nouvelles tensions entre le Maroc et l’Algérie

Les faits remontent à mardi et ont été rapportés, ce week-end. Quatre jeunes hommes, en vacances au Maroc, effectuaient un tour en jet-ski. Seulement, ils vont s’égarer, mais aussi et surtout, ils vont se retrouver dans les eaux territoriales algériennes. Les vacanciers ont été visés par des tirs des garde-côtes algériens. Ce qui était parti pour être une petite virée en mer, a finalement été fatal à deux vacanciers.

« On n’était pas armé, pourtant ils ont tiré »

Les jeunes seraient partis de la ville côtière marocaine de Saïdia, station balnéaire très fréquentée durant l’été. Ce, en raison de sa longue plage et ses activités nautiques. Au cours de leur expédition, ils se sont retrouvés dans les eaux algériennes. C’est là que des garde-côtes leur ont tiré dessus. « Nous nous sommes perdus, mais on a continué jusqu’à ce que nous nous retrouvions en Algérie », raconte Mohamed Qissi.

« Nous avons su que nous étions en Algérie car un zodiac noir algérien est venu vers nous. Il a commencé à zigzaguer comme s’ils voulaient nous renverser… Ils ont bien vu qu’on n’était pas armés, mon petit frère a échangé avec eux et pourtant ils ont tiré », a-t-il poursuivi. Deux d’entre eux meurent sous les balles des garde-côtes algériens. Il s’agit de Bilal Kissi et Abdelali Mechouer, respectivement Franco-Marocain et Marocain.

Nouvelle tension entre le Maroc et l’Algérie ?

Quant au troisième homme, également Franco-Marocain, il a été arrêté par les garde-côtes algériens. D’ailleurs, selon des révélations de Le360, Smaïl Snabé a été présenté devant un procureur algérien, mercredi. Il risque la prison. Plus chanceux, le quatrième vacancier a réussi à prendre la fuite. Son nom : Mohamed Kissi, le frère aîné de Bilal. Le rescapé a assuré que les garde-côtes algériens savaient qu’ils avaient affaire à des civils.

Pour le moment, aucune réaction officielle des deux côtés. On apprend toutefois qu’une enquête a été ouverte au Maroc pour mettre la lumière sur cette affaire. Si les faits sont avérés, ce sera une nouvelle couche de rajoutée sur les relations déjà très tendue entre les deux voisins en Afrique du Nord. Le Maroc et l’Algérie, qui ont rompu les relations diplomatiques, depuis août 2021, se regardent en chiens de faïence.

YouTube video
Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter