Deux ministres blessés dans l’attaque contre un hôtel en Somalie

Soldats en Somalie
Des soldats en Somalie

Une explosion a fait plusieurs blessés dont deux ministres, dans le Sud de la Somalie. L’incident est survenu ce dimanche matin, dans un hôtel très fréquenté par les autorités régionales.

Une voiture piégée a provoqué l’explosion qui a visé l’hôtel Nur Dob, dans la ville de Jowhar, capitale administrative de l’État de Hirshabelle, située au Sud de la Somalie. Selon des témoins, plusieurs personnalités locales ont été blessées dans cette attaque, dont le ministre de la Santé de l’État de Hirshabell, Abdi Moallem, et la ministre des Femmes, Aisha Khalif. Par ailleurs, dix blessés ont été dénombrés

Selon l’Agence Anadolu qui a cité des témoins oculaires, il s’agit de la plus importante explosion que la Corne de l’Afrique ait connue. Il a d’ailleurs été rapporté que l’explosion avait touché des bâtiments voisins de l’hôtel qui a été ciblé. Si l’attaque n’a pas été revendiquée, les esprits se tournent déjà vers le groupe shebab, habitué à ce genre d’assaut.

Début mai dernier, des éléments de ce groupe terroriste avaient attaqué un convoi militaire éthiopien, dans la région de Gedo, au Sud-Ouest de la Somalie. Deux explosions avaient visé le convoi éthiopien de la force de l’Union Africaine en Somalie. L’assaut a été suivi par de violents affrontements entre les forces éthiopiennes et les rebelles shebab.

Cette attaque intervenait après une autre menée par le même groupe terroriste, contre les forces burundaises de maintien de la paix de l’Union Africaine. Cet autre assaut dans le centre de la Somalie avait coûté la vie à une vingtaine de soldats burundais.

Lire : Attaque meurtrière contre une base militaire de l’Union Africaine en Somalie