Un Goncourt Franco-Africain

Le Prix Goncourt 2016 a été attribué à Mme Leïla Slimani pour son ouvrage «Chanson douce». Leïla Slimani est née en octobre 1981 à Rabat au Maroc, d’une mère franco-algérienne et d’un père marocain. Dans la sélection des écrivains en lice pour le prix figurait deux autres représentants du continent africain, Nathacha Appanah de l’Ile Maurice et Gaël Faye, qui est franco-rwandais.

La prix Goncourt 2016, Leïla Slimani est une ancienne élève du lycée français Descartes de Rabat au Maroc où elle a obtenu son baccalauréat, avant de rejoindre la France pour poursuivre des études supérieures. Diplômée de Sciences po, passée par khâgne, Leïla Slimani est la deuxième lauréate originaire du Maghreb, près de 30 ans après Tahar Ben Jelloun (1987 pour La Nuit Sacrée). Son premier roman, Dans le jardin de l’ogre évoquait l’addiction au sexe d’un point de vue féminin.

Commander le livre Chanson douce – Prix Goncourt 2016

Deux autres écrivains du continent africain étaient en lice pour le prestigieux prix litteraire, Natacha Appanah, journaliste et romancière mauricienne pour Tropique de la violence chez Gallimard et Gaël Faye, finaliste du Goncourt 2016 pour le livre Petit pays chez Grasset, ancien élève de l’école française de Bujumbura au Burundi. Gaël Faye est la révélation de l’année, il vient d’obtenir le prix du Premier Roman. Commandez le livre Petit Pays.

Gaël Faye est un chanteur, rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain franco-rwandais. Il est né en 1982 au Burundi d’une mère rwandaise et d’un père français.