Un court métrage sur le massacre du 17 octobre 1961 primé à Los Angeles

Les larmes de la Seine
Les larmes de la Seine

Les larmes de la Seine, un court métrage d’animation sur les massacres du 17 octobre 1961, a reçu un prix, hier, jeudi 20 octobre, à Los Angeles, lors de la cérémonie des Oscars étudiants. Le film raconte comment la manifestation pacifique des travailleurs algériens de France a été violemment réprimée par la police française. Plus de 200 personnes ont perdu la vie.

Les Larmes de la Seine, primé à Los Angeles, est un court métrage d’animation réalisé par trois étudiants. Yanis Belaid, Eliott Benard et Nicolas Mayeur suivent les cours de l’école Pôle 3D de Roubaix. Ils expliquent avoir « voulu faire ce film pour mettre la lumière sur un événement bien trop méconnu en France ». Pourtant, insistent-il, « il fait partie de notre histoire ».

Le 17 octobre 1961, plusieurs milliers de travailleurs algériens décident de braver le couvre-feu pour manifester pacifiquement pour l’indépendance de l’Algérie. La police de Paris, alors dirigée par Maurice Papon, imposera une répression terrible, faisant 200 morts noyés dans la Seine.

L’histoire du massacre du 17 octobre 1961 continue de marquer les relations franco-algériennes. Car, la France n’a toujours pas reconnu qu’il s’agissait d’un crime d’Etat. Le film a remporté une médaille de bronze lors de la cérémonie, une première pour le Pole de Roubaix. Un prix qui peut ouvrir des portes aux trois jeunes réalisateurs lorsque l’on regarde l’historique des primés de ce Festival. Spike Lee, Pete Docter, Robert Zemeckis ou encore et Cary Joji Fukunaga.

Les larmes de la Seine | Trailer | 2021 from PÔLE 3D on Vimeo.