Tunisie, Kaïs Saeïd met en place le gouvernement Najla Bouden I

Kaïs Saïed (11 oct 21)
Kaïs Saïed

Après plus de deux mois d’incertitudes, la Tunisie s’est dotée, ce lundi 11 octobre, d’un nouveau gouvernement, qui sera dirigé par l’universitaire Najla Bouden, nommée Première ministre par le Président Kaïs Saïed.

Suite à la nomination de l’universitaire Najla Bouden au poste de Premier ministre, la population tunisienne pouvait s’attendre à un nouveau gouvernement. Ce, onze semaines après l’éviction du précédent cabinet, le 25 juillet, alors que le Président Kaïs Saïed s’arrogeait les pleins pouvoirs. Ce qui avait abouti à des manifestations récurrentes dans le pays.

Ce lundi, peu avant la diffusion par la télévision officielle de la cérémonie de prestation de serment, la Présidence tunisienne a annoncé, dans un communiqué, que « le président de la République promulgue un décret nommant le chef du gouvernement et ses membres ». Lequel gouvernement est dirigé, pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, par une femme.

Le chef du gouvernement tunisien, Najla Bouden, a été nommée le 29 septembre dernier. Dans un discours à l’occasion de la prestation de serment, la cheffe du gouvernement tunisien a affirmé que « la lutte contre la corruption sera le plus important objectif » de son gouvernement, qui compte 25 membres.

« Kaïs Saïed a chargé Najla Bouden de la formation du gouvernement, dans les plus brefs délais, conformément au décret-loi 117 de 2021 en date du 22 septembre 2021 (article 16) relatif aux mesures exceptionnelles », avait annoncé, le 29 septembre dernier, lors de la nomination de la Première ministre tunisienne.

Cette dernière vient donc de désigner ses 25 collaborateurs, mais son gouvernement verra ses prérogatives considérablement réduites après ce que l’opinion tunisienne considère comme un coup de force du président de la République de ce pays d’Afrique du Nord, Kaïs Saïed.

A lire : Première en Tunisie : une femme nommée cheffe du gouvernement