Tunisie : les difficultés des Marins du Port de Ksiba El Médiouni


Lecture 2 min.
Pollution port Tunisie
Pollution port Tunisie

Le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux (FTDES) attire l’attention sur les difficultés croissantes auxquelles sont confrontés les marins de Ksiba El Médiouni, en Tunisie. Ces difficultés découlent principalement de la pollution engendrée par les stations d’épuration des eaux usées et les entreprises de lavage des textiles, exacerbant ainsi les problèmes socio-économiques de la communauté.

L’inachèvement des travaux de réhabilitation du port de Ksiba El Médiouni, notamment du brise-lames, a aggravé la situation. Des canaux de ventilation mal conçus ont contribué à la stagnation de l’eau dans le port, intensifiant la pollution. Cette situation a un impact direct sur l’entretien des bateaux de pêche, doublant la fréquence et les coûts de maintenance nécessaires, une charge financière insupportable pour de nombreux marins.

De plus, les procédures administratives complexes et l’absence d’un bureau adéquat de l’Agence des Ports et de la Délégation au Développement Agricole à Monastir entravent sérieusement leur travail. Plus de quatre marins, malgré l’approbation de leurs demandes d’agrandissement de bateaux, restent privés de leurs documents légaux, les forçant ainsi au chômage.

Un préjudice pour les marins

Un autre aspect de cette crise est l’entretien négligé des équipements portuaires. L’effondrement de trois poteaux d’éclairage a déjà causé plusieurs accidents, entraînant des pertes matérielles importantes et empêchant certains marins de poursuivre leur activité.

Le FTDES considère ces incidents comme une attaque délibérée contre les jeunes marins et une preuve de la négligence des autorités. Cette situation a des répercussions sociales et économiques désastreuses, forçant les marins à abandonner leur profession, à se tourner vers des secteurs informels ou à opter pour la migration irrégulière. En août 2023, plus de 30 marins, dont deux familles, ont choisi cette dernière option.

Le Forum souligne que si ces politiques destructrices persistent, elles anéantiront complètement le secteur de la pêche maritime dans la région, une source de revenus vitale pour de nombreuses familles à Qasiba Al-Midyouni. L’achèvement des travaux de réhabilitation du port apparaît crucial pour atténuer cette crise. L’inaction face à l’entretien des équipements portuaires met en péril des vies humaines, les accidents pouvant entraîner des catastrophes encore plus graves.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter