L’Afrique domine le top 5 mondial des pays producteurs de cacao

Cacao
Cacao (illustration)

L’Afrique de l’Ouest produit plus des deux tiers de la production mondiale de cacao. En tête, la Côte d’Ivoire loin devant le Ghana, le Nigeria, le Cameroun et le Togo.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur et exportateur mondial de cacao. Avec le café, le cacao fut à l’origine du grand bond économique du pays dans les années 70, et il reste encore aujourd’hui un secteur central dont dépend largement l’économie ivoirienne. En 2021, la Côte d’Ivoire a produit a elle seule plus de 2 millions de tonnes de cacao, soit davantage que les 4 pays producteurs suivants.

Poumon économique du pays avec 40% des recettes d’exportation et 15% du PIB national, le cacao est aussi au centre des regards de nombreuses associations. En cause, le travail forcé des enfants dans les plantations et la déforestation pour la création d’exploitation illégale. Cette dépendance au cacao est problématique pour l’économie de Côte d’Ivoire, trop dépendante, mais aussi pour la diversité de ses terres agricoles qui est de plus en plus menacée.

Derrière la Côte d’Ivoire, viennent d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, en premier lieu le Ghana avec 1 million de tonnes puis le Nigeria, le Togo et le Cameroun qui produisent un peu plus de 1,5 million de tonnes par an. Seule l’Indonésie se glisse dans le top 5 mondial.

Le cacao moteur économique de l’Afrique de l’Ouest

Les fèves de cacao sont produites dans les zones tropicales autour de l’équateur, où les conditions climatiques sont particulièrement bien adaptées à la culture des cacaoyers. Originaire d’Amérique du Sud, la culture de cacao a été introduite par les Espagnols et les Portugais au XVI° siècle. Ils ont créé les premières plantations africaines pour répondre plus facilement à la forte demande européenne.

Lire aussi Le cacao, originaire des Amériques mais s’est imposé en Afrique

Si en Côte d’Ivoire et au Ghana, on trouve beaucoup de grandes exploitations, au Nigeria, Togo ou Cameroun, les petits agriculteurs produisent encore du cacao.

Juste derrière dans le classement, arrive l’Ouganda qui progresse rapidement en ayant fait le pari d’une filière cacao haut de gamme, avec une forte proportion de bio et le respect des normes internationales de développement durable. Une stratégie qui rencontre la demande croissante des pays européens dont les consommateurs sont de plus en plus regardant sur la fabrication des biens de consommation courante.