Top 5 des plaisirs coupables de l’année 2010

Chantal-Biya-lady-in-red_portrait_gallery.jpe.jpg

2010 a été une année riche en pipolade (actu people). Il y a eu comme d’habitude plein de hauts et de bas, mais soyons francs, les bas nous ont divertis plus que les hauts. Après tout, les malheurs des uns font toujours le bonheur des autres, surtout quand ils sont people et que la chute est toujours plus haute. Au cours de cette année il y a eu plein de moments où nos stars ou personnalités préférées sont tombés de leur piédestal, soit en dérapant publiquement, en étant confronté a leurs mensonges, ou simplement par manque de goût. Voici mon top 5 de ces moments où nous n’avons pu nous empêcher de nous délecter coupablement de leurs malheurs.

Tiger Woods et ses nombreuses maîtresses

Cette année n’a pas été de tout repos pour le roi du golf, il l’a commencée en avouant publiquement que… oh miracle, il était humain et qu’il avait fait des erreurs parmi lesquelles tromper sa femme avec une serveuse. Seulement voila, au fil des semaines la maîtresse s’est transformé en une douzaine de liaisons avec différentes femmes et l’homme, qui a bâti sa carrière sur son image d’intégrité et de perfection, a perdu sa femme, plusieurs sponsors, des millions de dollars (il se murmure qu’il a payé le silence de son ex-épouse 50 millions de dollars) et surtout son image d’enfant sage. Heureusement qu’aux USA, pays du marketing, il est très facile de se racheter une conduite. Donc 2011 sera l’année de toutes les opportunités pour Tiger Woods, maintenant qu’il peut enfin se lâcher publiquement !

Chantal-Biya-lady-in-red_portrait_gallery.jpe.jpgChantal Biya et ses perruques

La première dame du Cameroun est, à chacune de ses apparitions publiques, un spectacle a elle toute seule. A chacune de ses sorties on se demande: laquelle de ses perruque mettra-t-elle aujourd’hui, la rousse, la blonde, la noire, la rouge ? On se rappelle encore de la visite du pape Benoit XVI au Cameroun, lorsqu’elle est apparue avec sa perruque orange. Eh bien, en 2010 elle a eu plusieurs occasions de nous montrer son style unique. Celui-ci est d’ailleurs très célébré dans toute la presse étrangère dont 6 pages dans le magazine Gala : la consécration ! Elle devient une people à part entière. On ne se rappelle jamais de ses discours, mais on oublie jamais son passage. Elle a même réussi l’exploit de faire de l’ombre à Carla Bruni cet été lors des festivités du cinquantenaire d’indépendances des pays d’Afrique. Rien que pour cela, chapeau! Et nous attendons impatiemment le cru 2011 !

Rama Yade et ses frasques

Ah, notre très chère Rama Yade! On avait mis tant d’espoir en elle… (soupirs). Elle avait commencé sa carrière politique à gauche avant d’être « attirée » à droite par Nicolas Sarkozy, son dynamisme et ses promesses de lendemains meilleurs. Elle a commencé l’année comme l’une des personnalités politique préférée des français, ministre, membre de l’UMP, et la termine ambassadrice et au centre avec Borloo. Que s’est-t-il passé ? Comment peut-on avoir des convictions politiques aussi changeantes ? C’est vrai qu’entre temps, il y a eu le scandale de son logement pendant la Coupe du monde de football, ses nombreux coups de gueules contre son « mentor » qui lui ont fait beaucoup plus d’ennemis que d’amis et, cerise sur le gâteau, la publication d’une photo d’elle méconnaissable avec un foulard sur la tête et sans maquillage sortant d’un kebab… Alors, après tous ces bouleversements et ces coups de blues, autant aller là où on est appréciée et sure de garder un poste. Après tout, s’il y a bien un métier où tous les coups sont permis c’est bien la politique !

Jean-Paul Guerlain et ses nègres paresseux

Celui-ci n’est pas vraiment people, mais ses propos raciste tenus en direct lors du journal télévisé de 13h l’ont tristement propulsé en quelques minutes en Célébrité. Combien d’entre nous ont été choqués voir sidérés par le parfumeur quand il a dit “Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin…”. Nous avons tous crié au scandale, traité le parfumeur de raciste colonial et manifesté sur Facebook ou sur les Champs-Elysées. Mais combien d’entre nous ont réellement mis en pratique ce fameux boycott ? Nombreux sont ceux qui ont protesté tout en continuant en secret à se parfumer et à se maquiller en Guerlain, promettant de ne plus en racheter mais continuant quand même à utiliser ceux qu’ils possédaient déjà. Après tout, ils sont tellement chers que ce serait dommage de les jeter… Honte à nous !

La débâcle des bleus en Afrique du Sud, ou quand la guerre des égos gâche les espoirs de toute une nation

Sur papier, c’était censé être l’équipe parfaite, cette Coupe du monde allait être la revanche des Bleus, le retour de l’équipe de France black, blanc, beur comme en 1998. Mais voila, avant même le début de la Coupe du monde, il y a pleins de polémiques (où sont les beurs, il y a trop de black dans la sélection, etc.). A cela s’ajoute les crises d’égo, les jalousies et les querelles entre joueurs, un entraineur égocentrique… Tous les ingrédients étaient présent pour faire une saga de l’été digne d’un feuilleton de TF1 plein de drames et de rebondissements qui a culminé en une succession de défaites, une grève, et la dégringolade des bleus dont équipe 2010 est l’une des plus détestées de l’histoire de France. La chute a été très dure pour toutes nos stars du ballon rond !

Mentions spéciales à tous ces « people » qui ont raté de justesse une place dans le classement :

 Tony Parker et sa liaison « platonique » par SMS avec l’épouse de son co-équipier. C’est vrai que, quitte a tromper sa femme, autant le faire avec une bimbo ou une femme plus jeune que son épouse, cela ferait plus original.

 Koffi Olomidé, qui en plein concert a Kinshasa, a eu « une querelle domestique » avec sa protégée : la chanteuse Cindy le Coeur avec qui il n’entretient que «des relations fraternelles» et ne trompe pas du tout son épouse.

 Florent Pagny qui scolarise ses enfants à Miami parce qu’il ne voulait pas que ses enfants parlent «rebeu » à l’école, et non parce qu’il y paye moins d’impôts. Car s’il voulait vraiment éviter d’exposer ses enfants métis à la diversité, c’est raté à Miami, une ville à 75% latine et cubaine.

 Enfin, Wyclef Jean, qui après avoir été l’un des grands sauveurs et l’une des voix les plus critiques de la gestion de la crise après le tremblement de terre à Haïti, a voulu profiter de cette nouvelle popularité pour lancer sa carrière politique. Vraiment, n’est-ce pas honteux ?