Teddy Riner, si près du but

Médaillé d’argent dans l’épreuve toute catégorie ce lundi à Tokyo, Teddy Riner devra attendre pour décrocher son cinquième titre de champion du monde et être ainsi le seul judoka à obtenir ce palmarès. Il s’est incliné face au japonais Daiki Kamikawa en finale. Le guadeloupéen doit se contenter d’une quatrième couronne consécutive de champion du monde acquise jeudi dans ca catégorie de prédilection + 100 kg.

Teddy Riner n’a pas dépassé David Douillet. Il était pourtant proche de l’exploit durant ces championnats du monde de judo à Tokyo, au Japon. Après avoir décroché jeudi son quatrième titre de champion du monde, il était en course ce lundi pour remporter le titre toutes catégories. En finale, il a affronté le japonais Daiki Kamikawa. Lors de la rencontre, le colosse français a dominé les cinq premières minutes du combat mais il s’est fait surprendre par les attaques tranchantes de son adversaire lors de la mort subite, et a perdu cette finale sur décision des juges. Une énorme déception pour le natif des Abymes. Le français a déclaré : « Je suis en colère, je me suis fait voler ! ». Néanmoins Teddy Riner doit relativiser, car à son âge, 21 ans, il détient déjà un palmarès incroyable.

Né le 7 avril 1989 en Guadeloupe, il débute le judo à l’âge de 6 ans tout en pratiquant d’autres disciplines comme la natation et l’escalade. C’est à 14 ans qu’il fait du judo sa discipline à part entière, car son physique imposant lui permet de s’exprimer pleinement dans cette activité. Il en fera son métier. Teddy Riner obtient des résultats tonitruants dans les catégories de jeunes. Avec son club le Paris Judo, il remporte les titres de champion d’Europe et du monde espoirs à Tallin et à Saint-Domingue en 2006 et en 2007 dans la catégorie des + 100kg. Beaucoup de spécialistes voient en lui le futur David Douillet. Suite à ces excellents résultats chez les jeunes, il est sélectionné avec les séniors pour les championnats d’Europe à Belgrade en 2007.

Le successeur de David Douillet

L’année 2007 est celle de la consécration pour Teddy Riner. Pour sa première participation à un championnat d’Europe chez les séniors, il décroche le lendemain de ses 18 ans le titre de champion à la surprise générale. Lors de l’épreuve, il élimine le champion d’Europe en titre, l’Allemand Andreas Toelzer et bat en finale le Géorgien Lasha Gujejiani. Sa fraicheur et son état d’esprit conquérant auront pris le dessus sur son manque d’expérience pour ce genre de compétition. Quelques mois plus tard il remet ça lors des championnats du monde qui se déroulent au Brésil, à Rio de Janeiro. Il s’impose en finale face au vice-champion olympique et du monde, le russe Tamerlan Tmenov. Le Guadeloupéen met un terme à dix ans de disette pour la France dans cette catégorie des + 100 kg. Le dernier champion du monde français se nommait David Douillet, c’était en 1997. Teddy Riner est le plus jeune champion du monde et d’Europe de l’histoire de cette discipline.

Trop attendu à cause de ses performances exceptionnelles de l’année 2007, il maîtrise mal la pression et ne décroche que le bronze aux Jeux olympiques de Pékin l’année suivante. Le judoka français a été battu au troisième tour par l’Ouzbek Abdullo Tangriev.

Toutefois, Il efface la déception de Pékin en conservant son titre de champion du monde junior à Bangkok en Thaïlande deux mois après les Jeux olympiques. Ainsi, il devient le premier français à remporter deux fois de suite le titre mondial chez les juniors. En décembre, il rentre dans l’histoire en remportant le titre de champion du monde toutes catégories à domicile à Paris, en battant le russe Alexander Mikhaylin. Il devient le quatrième judoka de l’histoire à détenir simultanément les titres de champion du monde poids lourds et toutes catégories.

En juin 2009, Teddy Riner change de club et signe au Levallois Sporting Club pour vivre une nouvelle aventure. Avec son nouveau club, il conserve son titre de champion du monde à Rotterdam en battant le cubain Oscar Brayson. L’année suivante, à Tokyo au Japon, pays roi de la discipline, il remporte un quatrième titre de champion du monde dans la catégorie + 100kg. A 21 ans, le colosse guadeloupéen a remporté 4 titres de champions du monde et 1 médaille de bronze olympique. Il lui reste à décrocher l’or olympique en 2012 et un cinquième titre de champion du monde pour devenir le meilleur judoka de tous les temps.