SOS-Magots

Le singe Magot, primate originaire du Maroc, est aujourd’hui protégé par la Convention de Washington car c’est un animal en voie de disparition. Un site lui est consacré pour sensibiliser les gens à sa protection, spécialement en France.

C’est un macaque. De l’espèce sylvanus. De la famille des cercopithécidés. En plus simple, c’est un primate originaire du Maroc, plus connu sous le nom de singe Magot. Habitant les forêts de cèdres du Moyen-Atlas, on le trouve aussi en Algérie, à Gibraltar et malheureusement aussi… en France. Exporté illégalement. Le Magot est aujourd’hui une espèce menacée comptant une population sauvage d’approximativement 20 000 individus (au Maroc et en Algérie). A ce titre, il est protégé par la Convention de Washington.

Pour sensibiliser la population sur le sort réservé au macaque lorsqu’il arrive en France, l’Association pour la protection des singes Magots a créé un site .  » En France, lorsqu’ils sont saisis, ces animaux sont condamnés à mort « , insiste le rédacteur du site.  » Les animaux subissent un traumatisme immoral lors des saisies qui peuvent durer plus de vingt jours. Ils attendent dans une cage de 1 m² et aucun organisme ne les accepte, plus de place, nulle part en France « .

Le refuge des Magots

C’est pourquoi l’association a pour objectif principal de construire un refuge dans lequel les Magots et autres primates trouvés sur le sol français pourront panser leurs plaies physiques et morales. L’association espère aussi réintégrer les singes dans leur pays d’origine. Dans ce cadre, elle lance un appel d’offre sur son site (elle recherche notamment un vétérinaire et un soigneur animalier).

Le site offre, en plus des descriptifs des Magots, des textes de lois et de nombreuses vidéos montrant les singes en milieu naturel. Vous pouvez déposer vos histoires personnelles (en rapport avec ces singes bien sûr) sur le forum et signer la pétition pour lutter contre les expériences sur les animaux dans les laboratoires.