Sommet extraordinaire de la CEDEAO : Muhammadu Buhari désigné chef de file de la lutte anti-Coronavirus

Le Président nigérian, Muhammadu Buhari

Les chefs des Etats membres de la CEDEAO se sont réunis en sommet extraordinaire par visioconférence ce jeudi pour se pencher sur la pandémie du Covid-19. A cette occasion, le Président nigérian, Muhammadu Buhari, s’est vu attribuer la charge de coordonner la lutte contre le Coronavirus au sein de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

La pandémie du Coronavirus qui sévit actuellement dans le monde, n’épargnant presque aucun pays africain, a poussé les chefs des Etats membres de la CEDEAO à se réunir en sommet extraordinaire ce jeudi. La nouveauté ? Aucun chef d’Etat n’a bougé de son pays ; la réunion s’est tenue par visioconférence.

Au cœur des débats, la pandémie du Covid-19 et son impact sur l’économie des Etats membres de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest. En effet, à ce jour, tous les Etats membres de la CEDEAO sont touchés par le Coronavirus qui a fait 5 276 malades et 134 morts, et qui risque de faire chuter le taux de croissance économique régionale à 2 % si la crise sanitaire perdure jusqu’à juin. Si elle va au-delà de juin, la croissance sera négative, puisqu’elle pourra descendre jusqu’à -2.1 % estiment les experts.

Les raisons de cette crise sont multiples, la récession mondiale qui pourrait mettre en faillite les Etats pétroliers, le retard de livraison de produits venant de Chine, l’impact sur le transport aérien, l’arrêt brutal du tourisme etc.

Pour éviter ce scenario, les chefs d’Etats de la CEDEAO se sont entendus pour mener des actions communes en vue de vaincre la pandémie. Dans ce sens, le Président nigérian, Muhammadu Buhari, a été désigné par ses pairs pour coordonner ces actions de lutte contre le Coronavirus. Dans cette responsabilité dont il mesure sans doute la portée, le général-président pourrait compter sur l’appui des autres chefs d’Etats de la sous-région pour réussir sa mission.

Il faut rappeler que depuis le mois d’août 2019, le Président nigérian avait unilatéralement décidé de fermer toutes les frontières terrestres que son pays partage avec ses voisins. Les nombreuses discussions entre les différentes parties en vue de la réouverture de ces frontières n’avaient pas encore abouti à des résultats concluants lorsqu’on le Covid-19 s’est invité dans le jeu. En plébiscitant le Président nigérian comme coordonnateur de la lutte contre le Coronavirus au sein de la Communauté, les homologues de Muhammadu Buhari veulent-ils l’inviter discrètement à revoir sa position sur la fermeture des frontières ? C’est une supposition que plusieurs analystes semblent privilégier, le président du Rwanda, Paul Kagamé, venant de demander à ses pairs de relancer le commerce inter-Afrique.