Somalie : les shebab attaquent une base de la force militaire africaine


Lecture 2 min.
Soldats en Somalie
Des soldats en Somalie

Une attaque a été menée, ce vendredi, par les shebab, contre une base de la force de l’Union Africaine en Somalie.

Le groupe armé shebab a revendiqué une attaque contre les soldats de la mission militaire africaine en Somalie. Selon le groupe affilié à Al-Qaïda, l’assaut a eu lieu à environ 120 kilomètres au Sud-Ouest de la capitale somalienne, Mogadiscio. Aucun autre détail n’a été donné par les terroristes dans un Tweet consulté par Anadolu.

Moscou propose son soutien à l’armée somalienne

Dans la foulée, la Russie a annoncé, ce même jour, être disposée à porter assistance aux autorités somaliennes dans leur lutte contre les groupes terroristes. Dans un communiqué, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a fait part de la disposition de son pays à répondre aux besoins de l’armée somalienne.

Lavrov a rencontré son homologue somalien, Abshir Omar Jama, avec qui il échangé sur plusieurs questions, notamment sécuritaires, au plan national comme international. « Nous avons réaffirmé notre volonté de répondre aux besoins de l’armée nationale somalienne en équipements pour compléter les efforts de lutte contre les terroristes et les extrémistes », a indiqué la diplomatie russe.

Les shebab, une des principales cibles de la Russie

Dans son communiqué, le chef de la diplomatie russe a nommément cité les shebab et le groupe Al-Qaïda, comme les principaux objectifs d’éléments armés à combattre. Il faut signaler que la Somalie fait face à des attaques récurrentes des shebab, qui mènent une sanglante insurrection comme les autorités, les civils et même les étrangers.

On se rappelle qu’en août 2022, l’hôtel Hayat, très fréquenté par les élus et autres membres du gouvernement somalien, avait été la cible d’une violente attaque. Un assaut qui avait fini en prise d’otages ayant coûté la vie à au moins quatorze personnes. L’attaque avait été revendiquée par le groupe shebab. Le propriétaire de l’hôtel et d’autres hommes d’affaires avaient péri dans l’assaut.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter