Somalie : au moins 14 morts dans une prise d’otages imputée aux shebabs


Lecture 2 min.
Attaque en Somalie
Attaque en Somalie

La prise d’otages en Somalie a déjà coûté la vie à au moins 14 personnes. Les autorités ont réussi à libérer les nombreux otages pris dans l’étau des djihadistes, dans un hôtel de Mogadiscio, la capitale somalienne.

Des assaillants ont fait irruption dans l’hôtel Hayat, vendredi soir, en faisant usage de deux voitures piégées. Ils ont ensuite ouvert le feu tuant plusieurs personnes et faisant de nombreux blessés. Ce samedi 20 août, un officiel a indiqué que les autorités s’efforçaient de libérer de nombreux otages dont le nombre exact n’a pas été précisé. De larges parties de l’hôtel ont été détruites par les combats.

«Jusqu’à présent, nous avons confirmé la mort de 12 personnes, principalement des civils», a, selon VOA, déclaré un agent des services de renseignement, ajoutant que la nuit de vendredi à ce samedi a été ponctuée par des explosions. Ce matin, les forces de défense et de sécurité, à pied d’œuvre, auraient finalement réussi à reprendre le contrôle de l’hôtel.

A noter que l’hôtel Hayat est très fréquenté par les élus et autres membres du gouvernement somalien. Toutefois, aucune précision n’a été donnée par les autorités si un responsable est concerné par cette prise d’otages meurtrière. Selon une traduction du site Intelligence Group, le groupe shebab lié à Al-Qaïda a revendiqué l’attaque. Le propriétaire de l’hôtel et d’autres hommes d’affaires ont péri dans l’assaut.

Lire : Somalie : un attentat-suicide contre un hôtel fait plusieurs blessés

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter